Agriculture : bel accueil de la foire-expo Pro Manioc à Madingou

Jeudi 22 Octobre 2020 - 20:14

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Une dizaine d’exposants évoluant dans la filière du manioc et autres ont profité de la tribune pour mettre en lumière leurs produits très souvent méconnus du grand public.

Première du genre, la foire Pro manioc a ouvert ses portes à la préfecture de Madingou pour le bonheur des agriculteurs et autres acteurs agricoles de la région de la Bouenza et des environs le 15 octobre. D’un stand à un autre, les visiteurs ont été conquis par la qualité et la présentation des produits exposés. « J’ai apprécié  la galette de mbala mpinda et cette combinaison entre  farine de manioc et pâte d’arachide. Elle est non seulement bonne mais aussi nutritive. Donc consommons congolais, ce n’est pas cher et c’est bio », a fait savoir Siloulou Albert lors de la dégustation.  Il encourage ce genre d’initiative et rappelle combien nos greniers sont riches et variés. «Nous devrions les exploiter au lieu de toujours consommer les mêmes mets », a suggéré ce dernier.

Poundi Graham, quant à lui, est sous le charme des produits faits à base de manioc. «  C’est la première  fois que je goûte aux beignets faits avec de la farine de manioc, je suis déjà fan. Ces chips à base de tubercules, le couscous fait à base du gari, toutes ces innovations c’est très bien, mais encore faut-il que cette initiative se pérennise et que cela ne soit pas un feu de paille comme les  précédents projets qu’on a initiés dans la Bouenza », a indiqué ce dernier qui est par ailleurs surpris de voir peu de personnes à cette foire.

Rendez-vous très attendu par les agriculteurs et les autres acteurs agricoles, cette rencontre a permis aux participants de faire non seulement connaître leurs produits, de les vendre mais aussi de tisser des liens pour d’éventuelles collaborations. Pour Gisèle Mabiala, du groupement Bual-batu de Mouindi Loudima, participer à cette foire lui a donné l’occasion de faire découvrir ses différentes recettes ingénieuses faites avec de la farine de manioc. « Notre objectif est de mettre en valeur les produits dérivés de manioc  via des recettes innovantes et nutritives comme le  mbala  mpinda très prisé dans la région mais qui a tendance à disparaître, la galette de mbala mpinda, les chips faits à base de tubercules,  des omelettes au gari », a-t-elle signifié. Elle dit avoir pu expérimenter toutes ces recettes grâce à l’appui du Programme alimentaire mondial (PAM) qui a, entre autres, eu pour mission de structurer et renforcer les capacités techniques de cinq cents bénéficiaires en priorisant la participation des femmes  par la formation et la mécanisation. Margaret Kihoulou, confiante pour l’avenir, a déclaré :«Nous ambitionnons d’ici peu distribuer nos mets dans les cantines scolaires, aux personnes vulnérables dans les grandes villes. Et cela obligera sans aucun doute les Congolais à consommer ce qui est fait au Congo au lieu de consommer tous les temps ce qui est importé », a-t-elle indiqué.

Désormais, Jean Martin Bauer, représentant du PAM au Congo, a précisé : « Aujourd’hui, les équipementiers, les producteurs et les transformateurs vont pouvoir échanger, tisser les liens, faire en sorte que les filières agricoles de la Bouenza puissent mieux répondre aux besoins de la population dans les marchés alimentaires». Il espère que cette première foire ouvrira la voie à d’autres activités du genre pour faire connaître les produits locaux, ainsi que les acteurs et les actrices de ce secteur au Congo.

En attendant d’arriver à un Congo faim zéro, le représentant du PAM a convié les structures locales (le conseil départemental, les sous-préfets de Loudima et Madingou) à ne pas lâcher prise, pendant que la présidente du conseil municipal, maire de la ville de Madingou, invite la population de cette localité à la valorisation des produits du terroir « Soyons donc fiers de consommer congolais tout en intériorisant ce dicton : un peuple qui ne produit pas ce qu’il consomme n’est pas un peuple libre ».

Berna Marty

Légendes et crédits photo : 

Photo 1: Gisèle Mabiala exposant avec sa collaboratrice à l'expo-vente de Madingou Photo 2: Farine Marine par Hanis transformation

Notification: 

Non