Association sportive congolaise de bras de fer : les arbitres découvrent le règlement de travail

Lundi 20 Janvier 2020 - 14:41

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Une vingtaine d’arbitres évoluant dans des différents clubs de bras de fer du Congo ont participé, le 18 janvier à Brazzaville, à un séminaire de recyclage, animé par le directeur technique de l’Association sportive congolaise de bras de fer (Ascobf), Crépin Mistingue.

Cette formation est la première du genre en République du Congo. Elle se tient en prélude à de différentes compétitions départementales, nationales et continentales que les arbitres congolais prendront part, dans les tout prochains jours.

Durant ce moment d’échange, les participants ont travaillé sur l’application du règlement de l’arbitrage, notamment la notation, la prise de décision et l’évaluation pendant les compétitions.

Le premier vice-président de l’Ascobf a signifié que cette formation arrive à point nommé « L’activité de ce jour est une formation pratique des arbitres. Comme dans chaque sport, il faut des personnes qualifiées, capables de faire respecter la loi du sport de bras de fer, selon les règles conventionnelles. Ceci est un bel élan avant le début de compétition. Je vous invite à rester concentrer durant la formation parce que vous serez conviés de relayer ces connaissances à d’autres collègues », a rappelé Gesmin Mbolo Miete.

Afin de lier la partie théorique à la pratique, un mini tournoi a été organisé dans le but de permettre aux différents stagiaires de mettre en évidence les connaissances acquises durant ce séminaire qui a duré toute une journée.

Pour sa part, le président de l’Ascobf, Johan Jacques Tsika, a indiqué que cette structure regroupe plusieurs sportifs venus de plusieurs dojos et clubs de musculation. « Le but de notre organisation est de promouvoir le sport de bras de fer sur toute l’étendue du territoire national congolais, de garantir l’unité des clubs membres dans la pratique du bras de fer ainsi qu’à l’épanouissement des athlètes » a notifié Johan Jacques Tsika.

Notons que les certificats ont été donnés à tous les participants à la fin de stage, une manière non seulement d’encourager les arbitres mais aussi de permettre à ces derniers d’exercer librement lors des compétitions.

Créée le 15 août 2019 à Brazzaville, cette association est membre de la Fédération mondiale et la Fédération africaine de bras de fer.

Rude Ngoma

Légendes et crédits photo : 

Un arbitre pendant la séance pratique du stage/Adiac Une vue des stagiaires/Adiac

Notification: 

Non