Black Out Tuesday !

Jeudi 4 Juin 2020 - 18:44

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Un écran noir, parfois affiché en photo de profil d’un réseau social, parfois publié sans texte sur un autre, a interrogé de nombreux internautes mardi.

A la suite du décès de George Floyd à Minneapolis lors d’une arrestation policière qui a indigné le monde entier et en soutien du mouvement militant « Black Lives Matter » qui dénonce les violences policières contre les Afro-Américains aux États-Unis, l’industrie musicale et certains médias ont lancé le « Black Out Tuesday », sorte de « mardi noir » pour sensibiliser l’opinion publique. Une action hautement symbolique comme toutes les photos que l’on peut voir « Un  genou à terre et regard vers le sol » pour illustrer l’homicide du policier Dereck Chauvin coupable de la mort de  George Floyd qui provoque de nombreuses émeutes à Minneapolis.

Le « mardi noir » a été initié lundi 1er juin par deux jeunes femmes ayant créé le compte Instagram « The show must be paused » (« Le spectacle doit faire une pause ») et repris par l’industrie musicale du monde entier, Universal, Sony, Atlantic Records,  Warner, etc. Le mouvement est devenu viral, mardi, et de nombreuses stars comme les chanteuses Beyoncé, Ariana Grande, Rihanna, les Rolling Stone, Quincy Jones, plein d’autres encore, ont relayé le mouvement. Lady Gaga, notamment, a fermé sa boutique toute la journée. Les plateformes de streaming musical (Spotify, Deezer…) ont publié des messages pour sensibiliser au mouvement militant « Black Lives Matter ». Le monde du sport a également emboité le pas à cette initiative comme les joueurs de NBA parmi lesquels Lebron James.

Le « Mardi noir » s’est propagé dans le monde, il était même visible sur le site de la Confédération africaine de Football. En Angleterre, les joueurs de Liverpool ont également apporté leur soutien. En France, à Paris et Bordeaux, des manifestations pacifiques ont appuyé cette cause, également relayée par des artistes et, plus particulièrement, par des rappeurs français comme Orelsan, Lomepal, Georgio. Le phénomène est également apparu au Congo sur les pages du photographe Freddy Yohan Wamba ou de la chanteuse Zina Hope par exemple. Alors si vous avez vu « Noir » sur les réseaux sociaux vous savez désormais pourquoi.

Philippe Édouard

Légendes et crédits photo : 

le « Black Out Tuesday », sorte de « mardi noir » pour sensibiliser l’opinion publique

Notification: 

Non