Brazzaville : la mairie s’engage dans l’extension des cimetières publics

Samedi 9 Mai 2020 - 14:05

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Lors d’une séance de travail, le 8 mai, à Brazzaville avec les personnes vivant autour des cimetières du centre-ville, notamment les expropriés de l’ex-Office national des postes et télécommunications (ONPT), le maire de la ville de Brazzaville par intérim, Guy Marius Okana, leur a demandé de libérer ces lieux pour permettre à la mairie d’agrandir cette nécropole.

Après avoir constaté que certaines personnes qui ont été dédommagées depuis 2009 continuent à squatter cet espace, Guy Marius Okana leur a demandé de trouver d’autres habitations puisque la majorité d’entre eux a  déjà reçu l’argent. Mais ils continuent de vivre dans cet endroit qui servira d’extension du cimetière du centre-ville. «Vous savez bien que Brazzaville n’a plus de cimetière public. Chacun de son vivant cherche à avoir une parcelle mais nous ne pensons pas à ceux qui nous quittent. De grâce, libérez cet endroit parce que nous devrons agrandir le cimetière. Vous avez reçu de l’argent. Qu’est-ce que vous attendez pour libérer ? Vous devrez déménager le plus tôt possible », a indiqué le maire par intérim. Il a, par ailleurs rappelé que les personnes qui ont récemment acheté des parcelles aux environs des cimetières publics doivent trouver des compromis avec les vendeurs.

Malheureusement dans ce lot de personnes qui, selon Guy Marius Okana, ont été totalement indemnisées par l’Etat congolais, il y a quelques têtes qui n’ont toujours rien reçu. « Je n’ai pas encore reçu de l’argent. J’ai mon titre foncier et mon permis d’occuper mais rien ne se fait », a expliqué une personne possédant une parcelle dans la zone du cimetière. Pour diligenter le processus d’expropriation, le maire par intérim a demandé à ces derniers de se rapprocher du ministère des Finances pour s’enquérir des modalités de paiement.

Rude Ngoma

Légendes et crédits photo : 

Guy Marius Okana lors de l'échange avec les expropriés de l'ex-ONPT/Adiac

Notification: 

Non