Burkina Faso : le nouveau président de la transition a prêté serment

Mardi 18 Novembre 2014 - 19:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Désigné président de la transition à l’unanimité par toutes les forces vives de la nation burkinabé, Michel Kafando a prêté serment ce mardi 18 novembre dans la matinée. Cet acte met fin à un intérim militaire intervenu suite à la démission de Blaise Compaoré après des manifestations populaires.

« Je voudrais vous dire que je reçois cette charge avec beaucoup d’honneur, mais aussi avec beaucoup d’humilitéL’humilité d’un homme qui n’est là que pour une période transitoire, un homme conscient que le pouvoir qu’il détient appartient au peuple et que de ce fait, son exercice ne doit souffrir d’aucun abus». La prestation de serment s’est déroulée dans une ambiance chaleureuse. Le nouveau président assure qu’il travaillera conformément aux textes en vigueur. « Je tiens à vous rassurer que l’autorité que nous entendons incarner, avec le gouvernent et le Conseil national transitoire, sera respectueuse de notre Constitution et de la charte que nous venons d’adopter. Nous attendons de que vous rappeliez à tous et à tout moment, le devoir sacré du respect de notre Constitution ».

En principe, la formation du gouvernement de transition ne devait pas tarder après cette investiture du président Michel Kafando. En ce qui concerne le poste de Premier ministre, la charte prévoit qu’il peut être civil ou militaire. Le président par intérim sortant, le lieutenant-colonel Zida, a indiqué qu’il est disponible d’occuper le poste. Ce d’autant qu’il a été décoré des Ordres du Burkina Faso, lors de la cérémonie de prestation de serment.

 « Aujourd’hui, je suis notamment heureux deux semaines après avoir assumé les hautes charges de l’Etat. Nous pensons que nous avons réussi notre mission qui était donc de pouvoir transférer le pouvoir aux civils, et donc dans un Etat paisible, sécurisé. Nous avons le sentiment d’avoir réussi cette mission », s’est félicité Isaac Zida, en ajoutant qu’il était au service du président Michel Kafando.

Le 17 novembre, le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a félicité le peuple du Burkina Faso pour la désignation de Michel Kafando comme intérimaire et l'adoption de la Charte de la transition. Ban Ki-moon a estimé que cette maturité du peuple burkinabé permettra la bonne conduite de la transition jusqu’à l’organisation des élections en novembre 2015. La présidente de la commission de l'Union africaine (UA), Nkosazana Dlamini-Zuma, s'est réjouie, quant à elle, du rétablissement de la Constitution et note avec satisfaction la désignation du diplomate Michel Kafando, comme président de la transition. Nkosazana Dlamini-Zuma a également exprimé « sa profonde appréciation à l'ensemble des parties prenantes et au peuple burkinabé pour leur maturité politique et leur sens de responsabilités, qui ont permis de franchir cette étape cruciale ».

Dans un communiqué, François Hollande a félicité Michel Kafando, se félicitant également de l'adoption d'une charte de transition. « La France se tient aux côtés du Burkina Faso durant cette période clé de son histoire. Elle se réjouit de l'adoption, par les différentes parties prenantes du Burkina Faso, d'une charte de la transition qui conduira le pays jusqu'aux élections présidentielles », assure le communiqué de l’Elysée.

L’Organisation internationale de la francophonie (OIF), a salué l’esprit de responsabilité des populations burkinabé. Félicitant la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), l’Union africaine (UA) et l’ONU pour leur soutien indéniable, Abdou Diouf a, dans sa déclaration, invité toutes les parties au maintien de cette dynamique déjà enclenchée jusqu’à l’organisation des prochaines élections en 2015.

Michel Kafando est un diplomate émérite. Sa candidature bien que proposée par l’armée, a été approuvée par consensus par toutes les parties. L’Union africaine avait lancé un ultimatum à l’armée de remettre le pouvoir aux civils avant lundi 17 novembre. La désignation de Kafando lundi 17, et la passation de pouvoir de ce mardi 18 novembre obéissent à l’ultimatum de l’UA.

 

Fiacre Kombo (Stagiaire)