CAN 2019 : quelques faits plus marquants de la première journée

Mardi 25 Juin 2019 - 17:37

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le nul 2-2 arraché par la sélection de Madagascar face à la Guinée, pour sa première participation en phase finale de la compétition, sera compté parmi les faits à retenir de la 32e édition

Pour son entrée en lice, le Madagascar  a non seulement gagné son tout premier point  mais aussi marqué ses buts qui resteront à jamais dans la mémoire collective. Anicet Abel avait répondu à Sory Kaba avant que Charles  Andriamanitsinoro ne donne l’avantage à son équipe, à la 55e mn. Le penalty transformé par Kabano a empêché les Malgaches de signer leur première victoire.

La 32e édition de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) est venue une fois de plus confirmer la thèse selon laquelle il n’y a plus de petites équipes. Le Burundi, qui a découvert lui aussi la compétition, n’a certes pas marqué son but  pour son entrée en  matière, mais a toutefois lutté à armes égales face au Nigeria, avant de succomber à la 77e mn sur une réalisation d’Ighalo.

Le Maroc a eu son salut grâce à un but contre son camp inscrit d'un joueur namibien, à la 89e mn. Devant son public, l’Egypte a aussi eu toutes les peines du monde à l’emporter face au Zimbabwe.  Les Léopards de la République démocratique du Congo ont été surpris par l’Ouganda 0-2. Les Cranes mènent, d’ailleurs, le groupe A devant les Pharaons. La Tunisie a partagé les points avec l’Angola.

L’apprentissage a été par contre difficile pour la Mauritanie qui a concédé une lourde défaite 1-4, contre le Mali, même si  El Hacen a marqué le tout premier but mauritanien dans une phase finale de la CAN, sur penalty à la 78e mn. Ce match le plus prolifique a permis aux Aigles du Mali de renouer avec la victoire dans une phase finale de la CAN. Leur dernier succès remontait à la CAN 2013 (2-0) contre le Ghana, lors du match pour la troisième place.  

L’Egypte en battant le Zimbabwe 1-0 a aussi brisé la malédiction qui poursuivait le pays organisateur depuis la décision de la Confédération africaine de football d’organiser le tournoi au cours des années impaires. L’Afrique du Sud, en 2013, a été tenue en échec par le Cap Vert 0-0.  La Guinée équatoriale, en 2015, a fait jeu égal contre le Congo 1-1. Et le Gabon, en 2017, a été accroché par la Guinée Bissau 1-1.

Le Tunisien Youssef Msakni est devenu le premier joueur de son pays à inscrire au moins un but lors des quatre phases finales de la CAN (2012, 2016, 2017 et 2019). Il a marqué sur penalty pendant le match contre l’Angola 1-1, le 24 juin.

Rappelons que l’Egyptien Trezeguet a inscrit  le premier but de cette 32e édition face au Zimbabwe. Un autre détail non négligeable est l’affluence dans les stades égyptiens qui est loin de la moyenne. Quant au match RDC-Ouganda, il s’est disputé dans les gradins presque vides. Notons aussi que sur  les dix premiers matches disputés, cinq penalty ont été accordés dont deux au cours de la rencontre Mali-Mauritanie. Tous ont été transformés.

James Golden Eloué

Notification: 

Non