Circulation routière : 2848 accidents enregistrés en neuf mois au Congo

Samedi 16 Novembre 2019 - 16:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Dans le cadre de la journée africaine de la sécurité routière, célébrée le 17 novembre, le ministre en charge des Transports, Fidèle Dimou, a rendu public un message dans lequel il a épinglé l’excès de vitesse et l’usage du téléphone au volant comme principales causes des accidents.  

Selon lui, de janvier à septembre, le Congo a enregistré deux mille cinq cent quarante-huit accidents corporels, touchant à 2521 victimes. Un chiffre en légère hausse de 4,21%, par rapport à l’année dernière où l’on avait noté 152 morts.

« La vitesse excessive et l’usage du téléphone pendant la conduite figurent parmi les principaux facteurs d’accidents. L’observation de trois mille conducteurs de véhicules sur les grandes artères de Brazzaville révèle que 61,2% font usage du téléphone au volant pendant la conduite et 38,2% ne le font pas », a indiqué Fidèle Dimou.

Ainsi, pour éviter la récurrence des accidents de circulation routière, le gouvernement a pris l’engagement de continuer à œuvrer avec les partenaires publics à accroître la mobilisation des unités de sécurité routière sur les routes nationales et départementales.

De même, il est prévu d’amplifier la vulgarisation de la règlementation routière, la conscientisation des automobilistes sur les dangers et les conséquences de l’usage du téléphone au volant pendant la conduite, ainsi que l’installation des ralentisseurs de vitesse sur les routes.

Les conducteurs de véhicules sont invités à l’observation scrupuleuse des règles du code de la route, en respectant les prescriptions mentionnées sur les panneaux de signalisation dont la limitation de la vitesse et l’usage du téléphone, ainsi que d’autres interdictions au volant.

D'après les statistiques de l’Organisation mondiale de la santé, environ un million deux-cent cinquante mille personnes décèdent tous les ans par accidents. 90% de ces décès sont enregistrés dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.

Firmin Oyé

Notification: 

Non