Classement 2018/Global FirePower : les Fardc dans le top 10 des puissances militaires africaines

Samedi 21 Avril 2018 - 18:09

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L’Égypte devance, comme lors des classements précédents, l’Algérie, l’Éthiopie, le Nigeria, l’Afrique du Sud, l’Angola, le Maroc, le Soudan, la Libye et la RDC.

 

Le site américain Global FirePower établit chaque année un classement des forces militaires de plus de cent pays dans le monde. Un classement qui permet aux autorités des pays concernés de jauger le niveau d’éfficacité de leurs armées. Cette année 2018, cette structre américaine spécialisée dans les questions de  défense est restée fidèle à sa recette. Elle vient, en effet, de publier le nouveau classement des forces militaires de plus d’une centaine des pays dans le monde. Pas de grands bouleversements par rapport aux classements antérieurs.  

Les États-unis figurent toujours en tête du classement avec une large avance en matière de force aérienne et de budget consacré à la défense. La Russie, quant à elle,  occupe la deuxième place dans le classement global et la première en matière de production journalière de pétrole ainsi qu’une prédominance dans la production de quelques armes comme les chars de combat et les lance-roquettes. La Chine vient en ordre utile grâce à son potentiel démographique et à ses voies de navigation maritime, deux des critères essentiels établis par le jury.     

Sur le continent africain, l’Égypte arrive en tête comme première puissance militaire africaine et douzième puissance militaire mondiale, selon cette édition 2018 du classement des armées dans le monde. La RDC se positionne à la dixième place en Afrique et traîne à la 75e position à l’échelle mondiale.

Notons que cinquante critères au total interviennent dans ces choix, notamment le nombre de militaires actifs, la force navale, la disponibilité du carburant pour les opérations militaires, le nombre d’avions de chasse, le budget consacré à la défense et la flexibilité logistique. Il faudrait y ajouter que les facteurs géographiques, la flexibilité logistique, les ressources naturelles et l’industrie locale sont autant de critères qui impactent également le classement final.

     

Alain Diasso

Notification: 

Non