Concours de slam : John Brown remporte le titre

Mardi 17 Septembre 2019 - 18:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Etudiant en deuxième année de licence à l’Université Marien-Ngouabi, le jeune artiste a été déclaré vainqueur de la compétition qui a opposé vingt et un slameurs et slameuses congolais, le weekend dernier, à l’Institut français du Congo.

 Le slameur Brunel Beaugali Mahouolo dit John Brown est membre du collectif Styl’oblique et pratique l’art oratoire depuis deux ans. Ses textes présentés au concours tels "La fac" et "La sape" ont été ovationnés par le public constitué pour la plupart des étudiants.

 En les déclamant avec brio, John Brown a su capturer l’auditoire et le jury par ses inspirations étonnantes. Son premier texte dénonce les mauvaises pratiques en milieu universitaire ainsi que les mauvaises conditions de vie et d’études et a été bien accueilli dans la salle. Le second, quant à lui, parle de l’histoire et des principes de l'art de se vêtir.

Certains textes déclamés par d'autres concurrents véhiculaient des messages d’amour, de vie, de réussite, d’enfant africain, de rupture, de violence, de révolution.  Le jury a été mis en difficulté quant à décider. « Nous avons eu du mal à délibérer car, il y a eu beaucoup de talents.  Au finish, un seul a retenu notre attention. Ces candidats ont été évalués sur quatre critères, à savoir  la diction, la technique et le fluo, la créativité et l’originalité du thème », a expliqué le jury tout en les félicitant.

Le jeune gagnant ne s’attendait même pas à cette victoire. « Je n’imaginais pas que je devrais être en finale, les textes que j’ai entendus de mes co-compétiteurs étaient touchants , les membres du jury ont dit leur dernier mot, et c’est moi qui ai été choisi », a-t-il fait savoir.

John Brown  a commencé à écrire son premier texte en anglais dans un club. Une année plus tard, il a intégré le collectif Styl’oblique. C’est avec cette association qu’il a su s’épanouir dans le slam. Le jeune slameur s’inspire beaucoup plus du poète français Charles Pierre Baudelaire qui, selon lui, a vraiment suscité cette envie de faire de la poésie. L’artiste livrera un spectacle en duo avec Khannahk, le 29 septembre , à l’espace HQ, à Bacongo, le deuxième arrondissement de Brazzaville.  

                                 C’est quoi le slam ?  

Le slam est une poésie déclamée sur fond musical ou non. Art d'expression orale populaire, il se pratique généralement dans des lieux publics, sous forme de scènes ouvertes et de tournois. Les slameurs déclament, lisent, scandent, chantent, jouent des textes de leur croyance sur des thèmes libres ou imposés.  

Le slam allie écriture, oralité et expression scénique. Focalisé sur le verbe et l’expression brute, il se caractérise notamment par une grande économie de moyens. Sur scène ni décor ni costume, simplement le verbe et l’art déclamatoire. Une bouche qui donne et des oreilles qui prennent. Dans le slam, tous les sujets peuvent être abordés, dans n’importe quel style à condition d’utiliser ses propres textes. Les thèmes abordés sont au contraire très souvent universels avec en premier lieu évidemment, l’amour.  C'est le slameur qui crée son propre rythme selon la récitation de son poème.

Rosalie Bindika

Légendes et crédits photo : 

Photo : Brunel Beaugali Mahouolo dit John Brown sur scène

Notification: 

Non