Concours "Talent elikia" : les présélections débutent le 7 décembre

Mardi 3 Décembre 2019 - 12:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Pour préparer au mieux la phase décisive de la compétition, le coordonnateur de Pona ekolo, Digne Elvis Tsalissan Okombi, s’est entretenu, le 2 décembre, à Brazzaville avec les membres du jury pour peaufiner les modalités de son lancement officiel.

Le jury mis en place est composé de cinq membres, parmi lesquels deux artistes musiciens et trois journalistes chroniqueurs de musique. Les présélections prévues se feront en live sur scène à la préfecture de Brazzaville, en présence des culturels, mécènes et autres amoureux de la bonne musique. Le jury ainsi constitué a pour missions d’identifier puis de sélectionner les jeunes talents qui s’exprimeront le mieux, parmi les nombreux jeunes amateurs qui y presteront.

La tâche du jury consistera aussi et surtout à répertorier les meilleurs textes musicaux dont le contenu est riche, édifiant et éducatif, capables de contribuer à la moralisation des mélomanes et d’adoucir les mœurs, conformément aux objectifs du concept "Talent elikia-Talent de l’espoir", qui prône « l’Education de la société par la chanson ». «Il y a une vingtaine d’années, les artistes musiciens éduquaient le peuple dans leurs textes, cela avait fait que notre musique rayonne dans le monde entier. Depuis lors, les artistes n’ont plus eu d’encadrement et de mécènes. Et de partout, on nous critique de ce que nos chansons sont remplies d’insanités. Nous pensons qu’en initiant ce concours, Pona Ekolo veut donner une réponse à ce fléau », s’est réjoui l’artiste musicien Romain Gardon, chef de l'orchestre SOS Salsa, membre du jury. Après Brazzaville, le jury et les organisateurs se rendront à Pointe-Noire pour sélectionner les jeunes talents de là-bas.

L’objectif global de Pona ekolo-Samu na bwala, au-delà d’éduquer les masses par la chanson, est surtout de faire découvrir les meilleurs talents de musique au Congo, en vue de faire d’eux des grands artistes musiciens mondialement connus, capables de faire la fierté du pays dans le domaine, comme cela est le cas sous d’autres cieux. Le lauréat de ce concours, a confirmé Digne Elvis Tsalissan Okombi, bénéficiera d’un cadeau surprise de la part de la dynamique Pona ekolo.

Firmin Oyé

Légendes et crédits photo : 

Une vue des membres du jury/Adiac

Notification: 

Non