Congo-Russie : la construction de l’oléoduc Pointe-Noire-Ouesso à l’ordre du jour à Moscou

Mercredi 15 Mars 2017 - 15:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

En visite de travail en Russie, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et des Congolais de l’étranger a eu une séance de travail avec son homologue russe.

 

Jean-Claude Gakosso et Sergueï Lavrov ont passé en revue les conclusions issues de la 4e session de la commission intergouvernementale mixte de coopération économique, scientifique, technique et commerciale, tenue en décembre dernier à Brazzaville.

Au centre des préoccupations : la construction de l’oléoduc Pointe Noire -Brazzaville - Ouesso. Le chef de la diplomatie congolaise a souhaité le déplacement des hautes autorités russes lors du lancement des travaux. S’exprimant au cours de la conférence de presse conjointe qu’ils ont animée, le ministre russe a signifié l’intérêt de ce projet dans la consolidation des liens de coopération entre les deux pays.

Les discussions entre les deux parties ont aussi dégagé la nécessité du dialogue politique entre les deux Etats sans compter cette volonté d’élargir la coopération économique et commerciale, d’améliorer les liens humanitaires et de développer le cadre juridique des affaires. 

Au-delà des questions bilatérales, d’autres sujets brûlants se sont invités aux échanges entre les deux ministres et leurs experts. Il s’agit de la Libye pour laquelle le président Denis Sassou N’Guesso pilote le Comité de haut niveau de l’Union africaine. La diplomatie russe étant, elle aussi, très impliquée dans la situation qui prévaut dans ce pays, Jean-Claude Gakosso avait de bonnes raisons de l’évoquer avec Lavrov. Les deux hommes d’Etat ont compris que « la voie militaire en Libye ne mènera à rien de bon ».

Le ministre congolais s’est aussi entretenu avec le vice-ministre de l’Energie, Youri Senturine. En marge de ces rencontres de haut niveau, d’autres échanges sont signalés entre les diplomates congolais qui accompagnaient le ministre et certains responsables d’entreprises russes.

 

Pour mémoire, c’est depuis le 16 mars 1964 que les deux pays ont tissé leurs relations diplomatiques et leur coopération avec, à la clé : la formation de centaines de cadres congolais au nombre desquels l’actuel chef de la diplomatie congolaise. Cette visite en Russie est la deuxième qu’effectue Jean-Claude Gakosso en moins de deux ans en sa qualité de ministre des Affaires étrangères.

 

 

 

La Rédaction

Légendes et crédits photo : 

1. Jean-Claude Gakosso et Sergueï Lavrov lors de la conférence de presse. 2. La partie congolaise aux pourparlers

Notification: 

Non