Politique


Politique
Samedi 4 Juillet 2020 - 19:30

A l’issue des nouvelles persistantes par les réseaux sociaux confirmées par la famille à Paris, l’ambassadeur plénipotentiaire du Congo en Afrique du Sud est décédé le samedi 4 juillet à Prétoria

Rodolphe Adada et Jean-Marie Adoua à l'ambassade du Congo à Paris le 23 juin 2017Le monde diplomatique parisien se souviendra de Jean-Marie Adoua ayant quitté ses fonctions à la délégation congolaise auprès de l’Unesco après 9 ans, de juin 2008 à juin 2017. Pour la circonstance,  l’ambassade du Congo  à Paris avait organisé le 23 juin une cérémonie d’adieu en son hommage.

Cette cérémonie, qualifiée à l’époque de retrouvailles joyeuses et patriotiques, s’était déroulée en présence du personnel des deux représentations de la diplomatie congolaise en France autour de Rodolphe Adada, ambassadeur du Congo en France, et Jean-Marie Adoua, ambassadeur, délégué permanent du Congo auprès de l'Unesco.


Politique
Samedi 4 Juillet 2020 - 17:15

Installé depuis 2005 dans la ville de Limay, commune des Yvelines et de la région Île-de-France, Gaston Nitou Samba rejoint l’effectif du conseil municipal en tant qu’élu sur la liste conduite par le maire sortant Éric Roulot, sous l’étiquette du Parti communiste français.

Gaston Nitou Samba, élu à Limay commune des Yvelines et de la région Île-de-FranceCertes le temps est bien loin où la France avait élu son tout premier maire noir : Kofi Yamgnane, originaire du Togo, lors des élections municipales de mars 1989, à Saint Coulitz, un village du Finistère. A ce jour, l’élection municipale d’un Noir issu de l’immigration constitue encore un événement malgré les différentes politiques mises en place en faveur de la diversité de la République française, République inclusive.

A l’issue de ces élections municipales 2020 à travers les 35 000 communes de France, d’autres Franco-Congolais peuvent être à présent cités tels que ... Lire la suite


Politique
Samedi 4 Juillet 2020 - 15:45

Lors de sa rencontre avec Joseph Kabila le week-end, certaines indiscrétions laissent entendre que le chef de l’Etat, Félix Tshisekedi,  aurait exigé à son interlocuteur la démission du ministre incriminé.

La situation du vice-Premier ministre et ministre de la Justice, Célestin Tunda Ya Kasende, auteur d’un avis engageant le gouvernement transmis à l'Assemblée nationale au sujet des trois propositions de loi querellées relatives à la reforme judiciaire, ne fait que s’empirer. Lors du Conseil des ministres hebdomadaire, le vendredi 3 juillet, tenu en mode télétravail, il nous revient que le ministre fautif aurait été prié de se déconnecter sur instruction du chef de l’Etat. Il lui est interdit de participer aux Conseils des ministres jusqu’à nouvel ordre, apprend-on.

En fait, le ministre de la justice est en disgrâce vis-à-vis du chef de l’Etat qu’il ... Lire la suite


Politique
Samedi 4 Juillet 2020 - 15:35

L'ambassadeur James Manzou, secrétaire des Affaires étrangères du Zimbabwe, dirigera le processus de médiation conduit par la Communauté de développement d'Afrique australe (Sadc)  dans le différend frontalier entre la République démocratique du Congo et la Zambie, indique le site southerntimesafrica.com.

L’ambassadeur Manzou a été le plus haut représentant du Zimbabwe auprès de l’Union européenne. Le président du Zimbabwe, Emmerson Mnangagwa, préside l’organe de la Sadc sur la coopération politique, de défense et de sécurité. Le porte-parole du président Mnangagwa, M. George Charamba, a déclaré au Southern Times que le président zimbabwéen a désigné l'ambassadeur Manzou pour traiter le différend frontalier entre la RDC et la Zambie. « Je crois comprendre qu'il fait des efforts pour gérer le conflit avec diligence. Ils se sont réunis lundi de ... Lire la suite


Politique
Samedi 4 Juillet 2020 - 15:29

Moïse Katumbi, Jean-Pierre Bemba, Adolphe Muzito et Martin Fayulu ont annoncé des actions pour exprimer leur opposition à la procédure de l’Assemblée nationale.

Plusieurs réactions ont été enregistrées à la suite de l’entérinement par l’Assemblée nationale, de Ronsard Malonda Ngimbi comme président de la Commission électorale nationale indépendante (Céni). Il s’en dégage une désapprobation de la procédure enclenchée à la chambre basse du Parlement par une frange importante des acteurs socio-politiques congolais et un risque élevé de crise de confiance vis-à-vis des prochains animateurs de la Céni.

Outre l’irrégularité de la procédure, certaines parties prenantes au processus électoral dénoncent également les accointances du candidat à la présidence de la Céni avec quelques personnalités importantes de Front commun pour le Congo (FCC), ... Lire la suite


Politique
Samedi 4 Juillet 2020 - 15:19

Réagissant au discours du chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, prononcé à l’occasion de cette fête nationale, le mouvement dit regretter que les réalités rapportées au président de la République par ses services ne soient pas conformes à la réalité sécuritaire sur le terrain à travers le pays.

Le Mouvement des indignés de la situation sécuritaire en RDC (Miss) s’est dit davantage indigné par le discours du chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi, prononcé à l’occasion des soixante ans de l’indépendance du pays. « Le président de la République doit éviter de croire aux rapports truqués lui transmis qui sont souvent contradictoires avec la situation sur le terrain. Les cent trente-deux groupes armés continuent à terroriser l’est de notre pays sans citer d’autres qui naissent par-ci par-là », a souligné ce mouvement dans une réaction du 2 ... Lire la suite


Politique
Samedi 4 Juillet 2020 - 14:00

L’ancien candidat malheureux à l’élection présidentielle de mars 2016, le général Jean-Marie Michel Mokoko, a été admis le 2 juillet soir à l’hôpital militaire de Brazzaville pour des raisons de santé, a affirmé son avocat Me Éric-Yvon Ibouanga qui a dit l’avoir vu avant son hospitalisation.

« Je l’ai vu avant son départ pour l’hôpital et il m’a dit qu’il sentait une fatigue générale », a-t-il déclaré. 

L’ex chef d’état-major général et conseiller du chef de l’Etat congolais, Denis Sassou N'Guesso  a été condamné en 2016 à vingt  ans de prison pour atteinte à la sureté intérieure de l’Etat.

 

 

 


Politique
Jeudi 2 Juillet 2020 - 18:15

La célébration des soixante ans de l’accession de la République démocratique du Congo à l’Indépendance ouvre la voie à diverses réflexions, prises de position et autres tribunes.

Président de l’ASBL Forum pour la Renaissance de la République (Forrep/ASBL), le Dr Emmanuel Limbole Bakilo fustige, dans une tribune à ce sujet, le rôle néfaste de l’actuelle classe politique, de la même manière que le comportement irresponsable de la classe politique de 1960 lorsque le pays accédait à sa souveraineté nationale et internationale. « A la veille du 60e anniversaire de cette indépendance chèrement acquise, la classe politique, plutôt que de se consacrer à des réflexions profondes sur le sort actuel et à venir du pays en tirant les leçons de notre histoire politique, nous ramène au même scénario de la veille de l’indépendance en 1960, qui avait plongé le ... Lire la suite


Politique
Jeudi 2 Juillet 2020 - 17:30

Par arrêté n°0495 du 1er juillet, le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, Raymond Zéphirin Mboulou, a enjoint les préfets de département, les maires des communes, les sous-préfets, les administrateurs-maires d’arrondissement et de communauté urbaine de retirer de tous les lieux et espaces publics les affiches, les banderoles, et effigies liées aux activités des associations politiques non conformes aux dispositions de l’article 47 de la loi n°20-2017, relatives aux conditions de création, d’existence et aux modalités de financement des partis politiques.

« Les associations à caractère politique créées sous le régime de la loi du 1er juillet 1901 cessent toute activité politique à la promulgation de la présente. Je vous enjoins, pour la énième fois, à n’autoriser à de telles associations, aucun espace pour la tenue des réunions ... Lire la suite


Politique
Jeudi 2 Juillet 2020 - 20:02

 Le coordonnateur interdépartemental de la Chaîne, Neneth Alan Michel, l'a annoncé le 2 juillet au cours d'une rencontre.

La nouvelle équipe féminine sera composée de huit membres, dont une présidente, une vice-présidente, une secrétaire et une trésorière. Elle aura pour mission de sensibiliser activement les militantes en vue de la plus large adhésion, elle devra également contribuer à promouvoir les objectifs du parti.

Ainsi, après la mise en place de ce nouveau bureau, le parti renforcera sa présence dans le département du Kouilou où il est déjà présent dans seize localités, en installant  des bureaux politiques dans les villages ayant plus de trois cents habitants. « De ce que nous avons répertorié dans le Kouilou il nous reste à installer les bureaux de comité dans trente-deux villages, une manière de renforcer notre présence », a dit Neneth Alan ... Lire la suite

Pages