Politique


Politique
Jeudi 19 Juillet 2018 - 20:15

L'agence des Nations unies a informé, le 19 juillet à Brazzaville, les membres de l'Assemblée nationale des missions qu'elle mène en République du Congo.

L’objectif visé par l'activié a consisté à amener les parlementaires à avoir une meilleure connaissance du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), de ses interventions dans le pays et se familiariser avec les notions telles réfugiés, personnes déplacées internes, apatridie, etc.

Il s'agissait aussi de renseigner les députés sur la situation des réfugiés et des personnes déplacées internes au Congo, les informer des engagements internationaux pris par le pays en ce qui concerne les réfugiés et les personnes déplacées internes et de la prévention de l’apatridie au Congo.

A cet effet, cinq thèmes ont été développés par différents responsables de cet organisme, à ... Lire la suite


Politique
Jeudi 19 Juillet 2018 - 19:45

Devant des députés et sénateurs réunis dans un hémicycle du Palais du peuple rempli comme un œuf, le chef de l'Etat a réitéré son vœu de voir les élections se tenir en décembre prochain.

Tous ceux qui avaient attendu que Joseph Kabila se prononce enfin clairement sur son avenir politique immédiat, en rapport avec son troisième mandat à la faveur de son discours sur l’état de la nation, devraient déchanter. Car le chef de l’Etat n’a pipé mot sur ce sujet dans son allocution aux accents très patriotiques et nationalistes. Devant des députés et sénateurs, Joseph Kabila a réitéré toutefois son vœu de voir les élections se tenir en décembre prochain. « Le cap des troisièmes consultations électorales fixées en décembre prochain reste maintenu », a-t-il martelé, soulignant que son engagement à respecter la Constitution demeurait, lui aussi, non ... Lire la suite


Politique
Jeudi 19 Juillet 2018 - 17:00

La plate-forme politique que dirige Félix Tshisekedi a posé les conditions de sa participation aux élections prévues  pour le 23 décembre prochain, au cours d’un échange, le 18 juillet, à Kinshasa avec la presse.

Le Rassemblement des forces sociales et politiques acquises au changement (Rassop) a tenu un point de presse pour faire l’état des lieux du processus électoral tel que piloté par la Commission électorale nationale indépendante (Céni). Devant les journalistes, les cadres de cette plate-forme affichaient à la tribune un air tendu, sans doute excédés par la manière dont se déroule le processus électoral livré à la merci d’une majorité présidentielle qui en fait ce qu’elle veut. À l’exception des membres du G7 de Moïse Katumbi non visibles dans la salle, Félix Tshisekedi et les délégués d’autres composantes affiliées au Rassop ont, ... Lire la suite


Politique
Jeudi 19 Juillet 2018 - 17:13

La moitié des violations répertoriées par le Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme, soit plus de 1 658 cas, concerne le droit à la liberté et la sécurité de la personne.

Les indicateurs ne sont pas très reluisants pour la République démocratique du Congo (RDC) en matière de respect des droits de l’homme. Le pays a dégringolé en cette matière alors qu’il devrait logiquement faire mieux après son admission au Conseil des droits de l’homme qui siège à Genève. A l’opposé, la RDC a accumulé plusieurs cas de violation des libertés individuelles et ce, depuis le début de l’année. Le rapport d’évaluation fait le 18 juillet par le Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme (BCNUDH) est très éloquent à ce sujet.

Il en ressort, en effet, que 3 316 cas de violations des droits de l’homme ont été répertoriés au cours ... Lire la suite


Politique
Jeudi 19 Juillet 2018 - 13:45

La chambre basse a examiné et approuvé, le 18 Juillet à Brazzaville, trois textes, portant sur la statistique officielle, la création de l’Institut national de la statistique et  la création du Centre national d’études et d’évaluation des projets d’investissement public.

Le projet de loi sur la statistique a pour objet d’actualiser la loi n° 8-2009 en la matière devenue caduque du fait des nouvelles exigences d’organisation de la statistique officielle qui doivent à leur tour obéir dorénavant aux normes standards reconnues au niveau de la Communauté économique et monétaire des Etats de l'Afrique, d’une part, et à la Charte africaine de la statistique internationale qui prend en compte les recommandations de la commission de statistique des Nations unies, d'autre part.

Ce texte est présenté en cinquante-trois articles contenus dans sept titres, ... Lire la suite


Politique
Mercredi 18 Juillet 2018 - 18:45

Les structures signataires ont affirmé la volonté de fédérer leurs actions, leurs forces et leur engagement en vue du retour à l’ordre constitutionnel dans le pays.

Près d’une vingtaine d’organisations de la société civile de la République démocratique du Congo (RDC) et de mouvements citoyens ont signé la charte du Collectif d’actions de la société civile (Casc). La cérémonie solennelle a été organisée, le 18 juillet à Kinshasa, dans la salle Père Boka du Centre pour l’action sociale, dans la commune de Gombe.

Présentant la philosophie de ce texte et les motivations qui ont conduit à la création de cette plate-forme, le Dr Félix Musikiya a expliqué que le Casc est né à la suite de la lutte acharnée menée à Kinshasa et dans les provinces par les mouvements citoyens et les organisations de la société civile en vue de la sauvegarde de la ... Lire la suite


Politique
Mercredi 18 Juillet 2018 - 18:58

L’acte posé par le président de la structure, le Dr Berthier Nsadi, en signant la Charte de la plate-forme électorale du camp présidentiel, aurait causé des « frustrations » au sein de la corporation médicale, à en croire le secrétaire général du Syndicat national des médecins qui lui demande des explications.   

La sérénité n'est plus de mise au sein du Syndicat national des médecins (Synamed) depuis que le président national de l’Ordre des médecins, le Dr Berthier Nsadi, a signé, le week-end dernier, la Charte constitutive du  Front commun pour le Congo  marquant l’adhésion de la corporation à cette méga plate-forme électorale. L’Ordre des médecins était aux côtés de plusieurs autres structures de la société civile venues signer la Charte à l’instar du Conseil national des médecins du Congo et de la Fédération congolaise des personnes ... Lire la suite


Politique
Mercredi 18 Juillet 2018 - 18:49

Mis à part les présidents de deux chambres du parlement, le sort des chefs d’autres corps constitués sera déterminé par un décret du Premier ministre.

L’Assemblée nationale a adopté, le 17 juillet en plénière, la loi sur le statut des anciens chefs d’État. La particularité de cette loi est qu’elle étend les avantages accordés aux anciens chefs d’État aux corps constitués. Ainsi donc, les anciens présidents élus des deux chambres du parlement sont censés bénéficier des mêmes avantages que les anciens présidents de la République élus. Quant aux autres corps constitués (Premier ministre, hauts magistrats des cours et tribunaux, chefs d’état-major de l’armée, inspecteurs généraux de la police nationale congolaise, etc.), il a été décidé que leurs privilèges soient statués dans un décret du Premier ministre.

Voté en des termes non ... Lire la suite


Politique
Mardi 17 Juillet 2018 - 18:45

Décédé le 3 juillet à Brazzaville, des suites d’une maladie, l'ancien ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Congo en Guinée équatoriale sera inhumé le 18 juillet, à Djambala sa ville natale, dans le département des Plateaux. Auparavant, la République lui a rendu la veille un hommage mérité, en présence du chef de l’Etat, Denis Sassou N’Guesso.

Né en 1946 à Djambala, dans le département des Plateaux, Pierre Ernest Abandzounou n’a pas survécu à la voracité de la maladie qui le rangeait depuis un moment. Le 17 juillet, le chef de l’Etat, les présidents des institutions parlementaires et constitutionnelles, les membres du gouvernement et bien des responsables congolais se sont inclinés tour à tour sur sa dépouille, en signe de reconnaissance.

L’oraison funèbre rendue publique à l’occasion, par le ministre des Affaires ... Lire la suite


Politique
Mardi 17 Juillet 2018 - 18:17

Le ministre de la Justice, s’exprimant lundi au sujet de la décrispation politique et la libération des prisonniers d'opinion, a indiqué que les détenus qualifiés de cas emblématiques, condamnés pour des faits de droit commun, ne sont pas libérables sauf en cas d’amnistie générale.

Eugène Diomi Ndongala, Franck Diongo, Muyambo et tous les autres prisonniers politiques, qualifiés de cas emblématiques, ont encore de beaux jours à passer dans les geôles de l’ex-prison centrale de Makala. Et pour cause ? Leur sort ne dépend pas du ministre de la Justice et garde des sceaux qui s’en est expliqué le 16 juillet, à la tribune de la tripartite CNSA-Céni-Gouvernement qui évalue depuis plusieurs jours déjà la mise en œuvre de l’accord de la Saint-Sylvestre.

Profitant de la tribune qui lui a été offerte pour plancher sur le volet décrispation politique de cet ... Lire la suite

Pages