Politique


Politique
Samedi 23 Mars 2019 - 14:45

La centrale électorale a été obligée de revoir son chronogramme, à la suite du renvoi sine die du scrutin décidé par la réunion interinstitutionnelle présidée, le 18 mars, par le chef de l'Etat.

L’élection des gouverneurs et vice-gouverneurs est fixée au mercredi 10 avril. La compilation des résultats est prévue du 11 au 25 avril et l’annonce des résultats définitifs aura lieu du 26 avril au 2 mai. Ainsi, en a décidé la Commission électorale nationale indépendante (Céni) en tant que pouvoir organisateur des élections par le biais d’un communiqué publié le 22 mars. La Céni fait savoir que cette nouvelle modification du calendrier fait suite à une série de consultations entreprises au lendemain de la réunion interinstitutionnelle, renvoyant à une date ultérieure la tenue de ce scrutin.

La Centrale électorale, indique-t-on, avait consulté quasiment ... Lire la suite


Politique
Samedi 23 Mars 2019 - 13:30

Détournement de fonds, surfacturation, passation arbitraire des marchés, entrave au processus électoral, financement illicite de la campagne de Ramazany Shadary ..., les charges portées publiquement par les Etats-Unis contre le président de la Centrale électorale et deux de ses principaux collaborateurs sont lourdes au point de jeter un discrédit sur l’institution.

Alors que les premières sanctions américaines infligées au président de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) et à ses plus proches collaborateurs n’ont pas encore été bien digérées avec, à la clé, la restriction de visa d’entrée sur le territoire américain, les Etats-Unis viennent à nouveau de frapper. Corneille Nangaa, son adjoint Norbert Basengesi ainsi que Marcellin Mukolo Basengezi (fils biologique du second) ne sont pas encore au bout de leurs peines.

L’administration ... Lire la suite


Politique
Samedi 23 Mars 2019 - 13:30

N’étant pas disposé à poser un quelconque acte procédural en la matière, le Premier ministre sortant a cru bon de transmettre le dossier  au ministre de la Justice et garde des sceaux, « en sa qualité de conseiller juridique du gouvernement et de chef politique du parquet de la République » pour étudier la question en profondeur et proposer la démarche appropriée.

La suspension, sur décision du chef de l'État, du ministre sortant des Affaires foncières, Lumeya Dhu-Maleghi, accusé d'avoir pris une série d'arrêtés en violation de la loi et procédé à des lotissements à des endroits interdits et l’expropriation des citoyens, continue de défrayer la chronique. Et pour cause, l’incriminé ne sent pas lié par cette décision et continue à prester en tant que membre du gouvernement, couvert par l’inertie du Premier ministre, Bruno Tshibala, chargé de mettre ... Lire la suite


Politique
Samedi 23 Mars 2019 - 14:13

La formation politique a fêté récemment son vingt-quatrième anniversaire à Brazzaville, sur fond de mobilisation pour la tenue des prochaines assises nationales.

Les travaux préparatoires du congrès, dont la tenue est fixée à l’horizon 2020, ont été lancés à l’occasion de la célébration du vingt-quatrième anniversaire du parti. Une occasion pour le président de l’Union pour la République (UR), Benjamin Bounkoulou, d’inviter les cadres et militants de cette formation à conjuguer leurs efforts pour la réussite du prochain congrès. 

« Nous voulons d’un parti rénové, moderne, adapté aux enjeux que nous impose l’environnement national et international du XXIe siècle. Un parti plus apte à répondre aux besoins de ses membres et des Congolais sur toute l’étendue du territoire », a-t-il lancé.

En effet, conscient du tableau peu reluisant dressé à ... Lire la suite


Politique
Samedi 23 Mars 2019 - 12:28

L’importance des scrutins à la base a été relevée par les participants à un atelier de réflexion tenu, le 22 mars au Cercle Kinshasa/ Gombe, qui ont pris l’engagement de s’y impliquer en vue de leur organisation.

Une centaine des membres des partis politiques, de la société civile congolaise, des confessions religieuses et de l’autorité coutumière ont participé à l'atelier. Celui-ci a été consacré à la réflexion sur les défis et les perspectives de la gouvernance de proximité en République démocratique du Congo (RDC), qui devra être consacrée par les élections locales.

Sur le thème « Des élections locales pour une gouvernance de proximité en RDC : défis et perspectives », cette activité co-organisée par National democratic institute (NDI), 11.11.11 et Counterpart international (CPI) a permis aux participants d’établir clairement la ... Lire la suite


Politique
Samedi 23 Mars 2019 - 10:30

La chambre basse du parlement a adopté, le 21 mars, le projet de loi portant les missions, l’organisation et le fonctionnement de la police nationale. L'adoption de ce texte a suscité un débat passionnant entre l’opposition et la majorité présidentielle, sur les attributions de la direction générale de la surveillance du territoire (DGST).

Le texte soumis en plénière par la Commission défense et sécurité que dirige le député Félix Ibara-Ndéli prévoit une réforme profonde de l’ensemble de la police nationale, avec des missions plus élargies et renforcées. Il y a, par exemple, la mutation de la direction générale de la police en commandement des forces de la police nationale qui devra déboucher sur la création des unités spécialisées.

Cette loi dispose que la police nationale est une composante de la force publique subordonnée par l’autorité civile et ... Lire la suite


Politique
Jeudi 21 Mars 2019 - 17:23

La rencontre serait ajournée au 24 mars, à cause d'une question d’agenda, notamment celui de Martin Mayulu.

Selon l’annonce faite sur Top Congo FM par Eve Bazaïba, secrétaire générale du Mouvement de libération du Congo (MLC), l’un des partis phares de la coalition politique Lamuka, la réunion des cinq leaders, prévue le 21 mars à Bruxelles, a été reportée au 24 mars.

« Je confirme la tenue de la réunion pour le 24 mars. Le 21-ci, le président Fayulu est encore en tournée et a beaucoup de rendez-vous avec non seulement la diaspora mais aussi les partenaires », a indiqué Eve Bazaïba. Elle a, en outre, réaffirmé que cette rencontre aura bien lieu dans la capitale belge.

La secrétaire générale du MLC a, par ailleurs, annoncé que Martin Fayulu devrait être reçu le 21 mars au ministère des Affaires étrangères de la Belgique.

Un autre leader de cette ... Lire la suite


Politique
Jeudi 21 Mars 2019 - 15:25

La question a été au centre des échanges que le président du Sénat, Pierre Ngolo, a eus le 21 mars à Brazzaville avec le chargé d’affaires sur pied du Royaume de Belgique au Congo, Frédéric Meurice.

Au sortir de cet entretien, ce dernier a évoqué les perspectives de partenariat qui peuvent être crées entre son pays et la République du Congo, dans le cadre de la diplomatie parlementaire au regard du rôle que les parlementaires des deux pays avaient joué, à une certaine époque, et également du contexte dans lequel ces relations entendent se renouer.

 

 

 


Politique
Jeudi 21 Mars 2019 - 15:09

Le coup d’envoi de l'opération de collecte de fonds a été donné le 18 mars par le président de la fédération du Parti congolais du travail (PCT) du département, Antoine Ngouala, à l’occasion de la commémoration du 42e anniversaire de la mort de l’ancien président de la République et fondateur de cette formation politique, Marien Ngouabi.

Les cadres et militants de la fédération PCT du Niari ne veulent pas démeurer en marge de l’organisation du cinquième congrès ordinaire de leur formation politique. Ils l’ont témoigné au moment du lancement de cette opération, conformément aux instructions de leur secrétaire général, Pierre Ngolo, prescrites le 5 février dernier à Brazzaville.

En effet, Antoine Ngouala a exhorté les militants à l’excellence en donnant avec leur cœur et en fonction de leurs capacités, afin que le département du Niari puisse ... Lire la suite


Politique
Jeudi 21 Mars 2019 - 15:15

Les députés provinciaux accusés de s’être laissés corrompre en échange de vote des candidats-sénateurs autres que ceux de leur parti, s’évertuent à prouver leur innocence face à la fronde des combattants décidés à leur faire la peau. Ils en veulent également à leur président délégué, Jean Marc Kabund, accusé d’avoir aligné sur la liste du parti des candidats qui n’en sont pas membres.

Depuis l’élection, le 15 mars, des sénateurs par les Grands électeurs que sont les députés provinciaux, tant à Kinshasa qu’à l’arrière-pays, la paix a quitté les allées de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), empêtrée depuis lors dans des querelles intestines.

Les cadres de ce parti au pouvoir n’arrêtent de se soupçonner et de se tirer dessus. Et pour cause, la direction nationale a pris l'option de débusquer ses députés ... Lire la suite

Pages