Politique


Politique
Jeudi 25 Mai 2017 - 18:10

Le Conseil des Ministres s’est réuni ce Mercredi 24 Mai 2017 au Palais du Peuple, sous la très haute autorité de Son Excellence, Monsieur Denis SASSOU N’GUESSO, Président de la République, Chef de l’Etat.

Vingt et une  (21) affaires étaient inscrites à l’ordre du jour, à savoir :

  • Dix (10) projets de lois organiques au titre du Ministère de la Justice, des Droits humains et de la Promotion des Peuples autochtones ;
  • Huit (8) projets de décrets au titre du Ministère des Mines et de la Géologie ;
  • Trois (3) projets de décrets au titre du Ministère de l’Aménagement du Territoire et des Grands travaux ;

 

I/- Ministère de la Justice, des Droits Humains et de la Promotion des Peuples Autochtones.

Projets de lois organiques portant création des Tribunaux d’instance de Mayéyé (département de la Lékoumou), Louingui (Pool), Lissanga (district de l’Ile ... Lire la suite


Politique
Jeudi 25 Mai 2017 - 15:45

Au cours d'une conférence de presse conjointe qu’ils ont animée le 24 mai à Brazzaville, l’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH) et le Mouvement citoyen Ras-le-bol sont revenus sur la crise qui sévit toujours dans le Pool. Pour ces deux organisations de défense des droits humains, le dialogue national sans exclusif reste l’unique dernier recours pour pacifier ce département.

Plusieurs sujets ont été abordés à la faveur de cet échange avec la presse, mais ces deux ONG se sont attardées sur la lancinante crise du Pool, pour laquelle une solution définitive n’est pas encore envisagée.

Etant ONG des droits de l’homme, l’OCDH et Ras-le-bol estiment que l’unique voie de sortie à cette crise, reste l’organisation impérative d’un dialogue national sans exclusif placé sous l’égide de la communauté internationale.

Ce dialogue, ont-ils ... Lire la suite


Politique
Jeudi 25 Mai 2017 - 14:48

Des informations faisant état d’une tension militaire couvant entre Kinshasa et Luanda eu égard au renforcement de la présence des soldats angolais à la frontière commune avec la RDC, ont alimenté la toile ces dernières semaines.

Nombre d’observateurs ont décrypté ce fait comme l’amorce d’une crise qui ne disait pas son nom entre les deux pays frontaliers. La Libre Belgique qui a été la première à annoncer le déploiement de l‘infanterie de l‘armée angolaise accompagnée des thanks et une artillerie lourde à la frontière ouest de la RDC avec l’Angola, a réveillé les esprits. La RDC avait de bonnes raisons de se méfier de cette présence militaire angolaise dans ses frontières, elle qui a tout intérêt à stabiliser l’ensemble de son territoire en prévision des scrutins à venir. En outre, les récentes prises de position du pays d’Eduardo Dos ... Lire la suite


Politique
Jeudi 25 Mai 2017 - 14:00

La délégation de l’Union européenne au Congo a présenté, le 24 mai à Brazzaville, à ses partenaires, sept projets d’intérêt public qu’elle a cofinancés ces dernières années, sur l’ensemble du territoire national.

A ce jour, selon l’UE, plusieurs dizaines de projets ont  déjà été  exécutés en République du Congo, mais les sept présentés à cette occasion sont ceux mis en œuvre récemment.

Ces projets ont été tous exécutés sur la base de deux conventions de financement, à savoir l’Instrument européen pour la démocratie et les droits de l’homme (IEDDH) et le Programme d’appui au développement de la région sucrière dit Koulissa.

Sur la base du financement IEDDH, au total quatre projets ont été mis en œuvre sur l’ensemble du territoire. Il s’agit notamment des projets exécutés dans le cadre de la « Gouvernance et Justice », au ... Lire la suite


Politique
Jeudi 25 Mai 2017 - 12:00

Quatre mille sept cent six dossiers de candidatures des membres du Parti congolais du travail (PCT) aux élections législatives et locales du 16 juillet prochain sont examinés depuis le 24 mai à Brazzaville par le comité national d’investiture de ce parti.  

La réunion pourrait connaître son épilogue dans quelques jours. Elle est dirigée par le secrétaire général du PCT, Pierre Ngolo. Dans son discours d’ouverture, il a rappelé que : « les forces politiques, qu’elles soient du PCT, de la majorité, du centre ou de l’opposition, ont l’attention tournée vers le Palais des congrès et elles attendent, avec impatience, les conclusions de notre réunion (…). Il nous faut savoir qu’en fonction de nos délibérations, les autres s’organisent, ajustent leurs choix soit pour nous accompagner, soit pour nous contrer », a-t-il expliqué.  

En outre, le ... Lire la suite


Politique
Jeudi 25 Mai 2017 - 16:33

Des voix s'élèvent de plus en plus pour demander une enquête plus poussée pour établir les faits et les responsabilités.

Qui a tué les deux experts onusiens enlevés le 12 mars et dont les corps furent retrouvés seize jours plus tard dans une fosse commune au Kasaï central ? Cette question taraude bien des esprits tant à Kinshasa, à Paris ainsi qu’à New York où l’on s’affaire pour chercher à élucider cette affaire qui plombe l’image du pays déjà altérée en matière de respect des droits de l’Homme. Au niveau national, une enquête avait été ouverte au lendemain de ce double meurtre. Des investigations menées, il ressort que les responsables de cet odieux assassinat auraient été appréhendés. Les policiers interpellés lors des enquêtes pré- juridictionnelles sont poursuivis notamment pour évasion de détenus et abandon de postes.

Kinshasa s’est ... Lire la suite


Politique
Jeudi 25 Mai 2017 - 16:13

Le Comité directeur de ce parti reproche à son ancienne autorité morale et président national de s’écarter de la ligne tracée par son initiateur et fondateur, feu Baudouin Banza Mukalay.

Dans une mise au point faite le 24 mai à Kinshasa, l’Union pour le développement du Congo (UDCO) confirme la déchéance de son ancienne autorité morale et président national, Jean-Claude Masangu Molongo. « En conséquences, nous confirmons la déchéance du camarade Jean-Claude Masangu Molongo de sa qualité d’autorité morale et président national de l’UDCO », a appuyé Joseph Mudumbi, le président national par intérim de cette formation politique.

Ce nouveau responsable de l’UDCO motive, en effet, cette décision du bureau politique de changer le leadership du parti, par le constat des « défaillances répétées doublées d’une dérive népotiste et clientéliste » ... Lire la suite


Politique
Mardi 23 Mai 2017 - 21:00

Le ministre de l’Intérieur, de la décentralisation et du développement local, Raymond Zéphirin Mboulou a échangé, le 23 mai à Brazzaville, avec les dirigeants des partis et associations politiques. Après avoir éclairé la lanterne de ces derniers sur quelques aspects de l’opération de révision des listes électorales, le ministre a fait savoir que dorénavant, chaque parti ou association devra réserver un quota de 30% aux femmes aux différents scrutins.

Raymond Zéphirin Mboulou en a profité pour édifier les responsables des partis et associations politiques sur le processus électoral en cours.

Parlant de la parité, conformément à la nouvelle loi électorale, en son article 61, le ministre de l’Intérieur leur a fait savoir que cette fois-ci, les partis et associations politiques qui participeront aux législatives et locales ont l’obligation de réserver 30% ... Lire la suite


Politique
Mardi 23 Mai 2017 - 17:14

Il est annoncé au courant de cette semaine, la composition de la plénière de cette institution d’appui à la démocratie décidée par l’Accord du 31 décembre 2016.

 

Après l’investiture du gouvernement Tshibala et la tenue de sa première réunion présidée par le chef de l’Etat, les yeux des Congolais sont à présent tournés vers le Conseil national de suivi de l’accord du 31 décembre (CNSA) appelé impérativement à se mettre en place dans les meilleurs délais. La constitution de cette institution d’appui à la démocratie chargée de faire le suivi ainsi que l’évaluation de la mise en œuvre de l‘accord de la Saint-Sylvestre en vue de garantir l’organisation des élections crédibles, transparentes et apaisées est d’une extrême importance. Elle permettra, en effet, d’assurer l’équilibre institutionnel durant la transition tout en veillant ... Lire la suite


Politique
Mardi 23 Mai 2017 - 17:52

Pour ce juriste et président de l’Association africaine de défense des droits de l’Homme (Asadho), cette action constitue une des phases et stratégies pensées, en passant par la révision de la Constitution, la corruption et l’infiltration, pour conserver le pouvoir politique dans le pays.

Dans une réflexion partagée le 23 mai 2017, le président de l’Asadho, Mè Jean-Claude Katende, a noté que l’affaiblissement de l’opposition ferait partie du dispositif mis en place par le président de la République et sa machine politique, la Majorité présidentielle (MP), pour conserver le pouvoir. Faisant constater que plusieurs partis de l’opposition étaient visés, surtout le MLC et l’UDPS, ce juriste a relevé que deux astuces ont été utilisées pour y arriver.

À en croire Mè Jean-Claude Katende, depuis 2011, la volonté de conserver le pouvoir politique à tout ... Lire la suite

Pages