Conjoncture : septembre se termine sous le signe de la stabilité

Mercredi 30 Septembre 2020 - 15:56

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Tout au long de la dernière semaine du mois, le gouvernement de la République a noté une évolution satisfaisante du rythme de formation des prix des produits de première nécessité et du taux de change.

Le Pacte de stabilité du cadre macro-économie et monétaire pris par le gouvernement de la République et la Banque centrale du Congo (BCC) continue à produire ses effets. La dernière réunion du Comité de conjoncture économique présidée par le Premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, a salué ainsi les dernières avancées enregistrées, tout en insistant sur le respect des engagements pour préserver la stabilité des principaux paramètres. La note de conjoncture de la semaine du 21 au 25 septembre 2020 a constaté une situation économique plutôt stable. En effet, il n’est signalé aucune surchauffe dans la formation des prix des produits de première nécessité sur les différents marchés. Par ailleurs, le taux de change du franc congolais par rapport au dollar des États-Unis d’Amérique demeure inchangé au parallèle. Toutefois, au niveau de l’indicatif publié par la BCC, l’on fait état d’une légère appréciation.

Pour Sylvestre Ilunga Ilunkamba, il s’agit de maintenir le cap de la stabilité pour retrouver le chemin de la croissance économique. Il appelle la nation entière à persévérer dans l’effort. Pour son gouvernement, il invite les ministères sectoriels à concevoir des politiques pour l’encadrement de leurs secteurs respectifs. En cette période difficile pour le pays à cause de la crise sanitaire et de ses effets déstabilisants sur l’économie, les ministères les plus visés sont naturellement l’agriculture, le commerce et les télécommunications. Entretemps, sur le terrain, la pandémie de la Covid-19 n’a pas dit son dernier mot. Il est ainsi primordial de veiller à aucune rupture dans l'application du Pacte de stabilité d’autant plus que la note du secteur minier a révélé quelques mouvements au niveau des cours des principales matières premières. Le cobalt est en légère hausse, tandis que le cuivre, l’or et l’argent affichent une légère baisse.

Lors de la prochaine rencontre qui se tiendra le 6 octobre prochain, il y aura la note détaillée du reste très attendue du gouverneur de la BCC, Déogratias Mutombo, sur les réserves de change au sein de son institution.

Laurent Essolomwa

Notification: 

Non