Coopération : l’Algérie souhaite resserrer des liens économiques et commerciaux avec le Congo

Mercredi 19 Novembre 2014 - 14:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

En plus des bourses dans différentes spécialités que l’Algérie accorde chaque année aux cadres congolais, l’ambassadeur d’Algérie au Congo, Abdelouab Osmane estime que les relations économiques et sociales devraient connaître un essor certain, et ce, à la faveur de la redynamisation de la Commission mixte de coopération et du retour attendu de la compagnie aérienne Air Algérie.

L’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République Algérienne Démocratique et Populaire s’exprimait à l’occasion de la célébration le 18 novembre à Brazzaville du 60e anniversaire du déclenchement de la Révolution Algérienne du 1er novembre 1954.

« L’Algérie et le Congo ont célébré cette année le 50e anniversaire de l’établissement de leurs relations diplomatiques. Au cours de ce demi-siècle, les relations bilatérales ont connu un développement soutenu et continuellement sous tendu par l’amitié traditionnelle et indéfectible tissée durant la période des indépendances et de l’émancipation des peuples africains », a rappelé le diplomate algérien.

Dans son message, il a évoqué la Révolution du 1er novembre, qui selon lui, est un bouleversement historique à l’issue duquel bien des nations se sont libérées du colonialisme et ont connu une renaissance nationale.

« Le 1er novembre 1954 n’a pas jailli du néant. Il fut l’expression sincère d’une détermination sans faille du peuple algérien pour le recouvrement de la liberté, de la dignité et de la souveraineté nationale. Les idéaux véhiculés par la révolution algérienne ont d’ailleurs accompagnés dès l’indépendance l’œuvre de reconstruction et du développement socio-économique du pays. Ils constituent, en outre, le socle de la politique extérieure du pays qui est résolument tournée vers la recherche de la paix, de la stabilité et du développement », a indiqué l’ambassadeur.

Il a aussi rappelé le programme sur la base duquel le président Abdelaziz Boutéflika a été réélu au mois d’avril dernier, et le plan d’action du gouvernement (2015-2019), qui, a-t-il poursuivi, s’articule autour de l’approfondissement de la démocratie participative, du renforcement de l’Etat de droit, de la modernisation de la justice, du développement humain, de l’égalité des chances entre l'homme et la femme et de la bonne gouvernance.

« L’effort économique prévoit des investissements publics conséquents pour les secteurs de l’agriculture, de l’industrie et de l’énergie, pour l’environnement et la diversification de l’appareil productif », a-t-il précisé.

Avant de terminer son propos, il a salué la présence de personnalités engagées aux préparatifs des 11e jeux africains (COJA), de l’Union africaine, de l’association des Comités Olympiques africains ou l’Union des confédérations sportives africaines.

« Je reste absolument persuadé que sous la conduite éclairée du président de la République du Congo, Denis Sassou N’Guesso, ces jeux du cinquantenaire seront couronnés de succès », a conclu l’ambassadeur de l’Algérie.

 

Yvette Reine Nzaba

Légendes et crédits photo : 

-Abdelouab Osmane prononçant son discours