Coopération : le Congo va recevoir un financement de la BAD

Samedi 18 Avril 2020 - 18:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le pays bénéficiera d’une facilité de crédit pour ses opérations souveraines et d’une enveloppe destinée au secteur privé, grâce à un fonds Covid-19 créé par la Banque africaine de développement (BAD).

Dans une interview exclusive accordée aux Dépêches de Brazzaville, le directeur général Afrique centrale par intérim de l’institution panafricaine, Koné Solomane, a indiqué que l’appui financier va aider la République du Congo, comme le reste du continent, à rétablir ses équilibres socio-économiques dans ce contexte de crise sanitaire liée au coronavirus.  

Afin de permettre aux pays africains d’accroître leur résilience face à la pandémie, la BAD a promis de débloquer 5,5 milliards de dollars destinés aux opérations souveraines et 1,35 milliard de dollars pour le secteur privé. Koné Solomane a fait savoir que le Congo est éligible au guichet de la banque et que le montant précis de l’aide sera fixé à l’issue des prochaines discussions avec les autorités congolaises. «Il convient de noter que les modalités effectives d’accès à ces financements feront l’objet non seulement d’un dialogue soutenu avec les autorités, en vue d’arrêter un montant précis, en fonction des besoins respectifs, mais aussi en fonction des règles prudentielles de la banque, de manière à garantir la notation triple A de la banque, qui reste cruciale dans notre appui et un avantage comparatif dans les services que nous rendons à nos partenaires », a précisé le directeur Afrique centrale de la BAD.

En effet, le financement attendu s’inscrit dans le cadre du Plan national de développement (PND) 2018-2022 du pays, qui se repose sur la promotion des chaînes de valeur agro-industrielles, à travers notamment le développement et la transformation des filières porteuses de croissance et d’emplois en soutien à la diversification de l’économie et du  renforcement du capital humain et de la gouvernance.

Lors de la dernière visite du président de la banque à Brazzaville en mai 2019, il avait été annoncé un niveau d’investissement de 2 milliards USD au cours des trois prochaines années. Ceci s’inscrit parfaitement dans la stratégie d’appui au pays contenu dans le DSP Congo 2018-2022, en particulier dans le domaine des infrastructures et les activités visant la diversification de l’économie congolaise. En décembre 2019, l’institution a décaissé 150 millions d’unités de compte, soit l’équivalent de 187 millions d’euros (soit un peu plus de 122 milliards FCFA). Ce décaissement venait en appui aux réformes économiques et financières conclues avec les autres partenaires techniques et financiers. Au titre des projets d’investissement de développement, les conseils d’administration de la banque ont approuvé en faveur du Congo, le Projet de développement intégré des chaînes de valeur agricoles pour un montant de 87 millions d’euros, soit plus de 57 milliards FCFA. La mise en œuvre de ce projet de diversification économique est en cours. D’après Koné Solomane, la Banque n’attend plus que la ratification par le Parlement congolais afin de procéder aux premiers décaissements.

 

Fiacre Kombo

Légendes et crédits photo : 

Koné Solomane

Notification: 

Non