Coronavirus : Arlette Soudan Nonault visite les établissements d’hébergement réquisitionnés

Samedi 4 Avril 2020 - 14:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

En application du décret n°2020-93 du 30 mars 2020 portant déclaration de l’état d’urgence sanitaire en République du Congo, jusqu’à ce que soit proclamée sa fin, le gouvernement de la République, par le biais du ministère du Tourisme et de l’Environnement, avait pris la décision de réquisitionner et de fermer certains établissements d’hébergement.

C’est pour se rassurer de l’application effective de cette note qu’elle a signée, le 31 mars dernier, que la ministre du Tourisme et de l’Environnement, Arlette Soudan Nonault, est allée sur le terrain. Accompagnée du préfet du département de Brazzaville, Cebert Iboko Onanga, la ministre du Tourisme et de l’Environnement a visité tour à tour les établissements d’hébergement ci-après : Radisson Blu M’Bamou Palace Hôtel, Elbo Suites hôtel, Ramada GHS, Olympic palace, Ledger Maya, Mikhaël’s hôtel, Pefaco et Grand hôtel de Kintélé.

Partout, elle a donné des consignes strictes à respecter tout en félicitant ces hôteliers qu’elle a contrôlés avec le préfet de Brazzaville en conformité avec le décret pris par le chef de l’État qui ne devrait souffrir d’aucune entorse.  « Aujourd’hui, les hôtels dits réquisitionnés sont les hôtels interdits au grand public. Ce sont des hôtels qui nous permettent d’héberger les personnes mis en quarantaine par le gouvernement. Lorsque le chef de l’État et le gouvernement ont des hautes personnalités, ils les logent là-bas. N’oubliez pas que les vols cargos sont autorisés, il faut loger donc ces équipages. C’est pour cela qu’il nous a fallu réquisitionner ces établissements d’hébergement », a déclaré la ministre du Tourisme et de l’Environnement.

Concernant la réception de toutes ces personnes à loger, Arlette Soudan Nonault a dit : « Lorsqu’ils reçoivent ces personnelles ou ces invités, ils doivent prendre des mesures de confinement interne. Il y a des paliers réservés, il y a des zones de l’hôtel réservées. Ça ne veut pas dire qu’ils vont aller à la salle de sport, qu’ils vont aller à la piscine, qu’ils vont prendre le café au bar. Nous allons basculer dans un autre monde. Au nom du gouvernement, je peux dire que la ville de Brazzaville est bien tenue dans le domaine du tourisme, des loisirs et de l’environnement. »  Rappelons que conformément à l’application du décret n°2020-93 du 30 mars 2020, la ministre du Tourisme et de l’Environnement a signé deux circulaires 0813 et 0814, le 31 mars 2020, fermant les établissements d’hébergement (hôtels et établissements assimilés), à l’exception de ceux faisant l'objet d’une réquisition.

Bruno Okokana

Légendes et crédits photo : 

La ministre Arlette Soudan Nonault s’entretenant avec le responsable de Mikhaël’s hôtel (crédit photo/ ADIAC)

Notification: 

Non