Coronavirus. Des signes encourageants en Europe

Lundi 6 Avril 2020 - 16:28

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Sur le front épidémique, le week-end a apporté quelques lueurs d'optimisme avec un premier reflux des décès en Europe, le continent où le virus a été le plus meurtrier.

Lundi, les marchés financiers paraissaient confortés par le fait que le taux de mortalité semble se stabiliser en Europe, l'Espagne, l'Italie, la France et le Royaume-Uni ayant tous enregistré une baisse du nombre de décès dimanche. Les investisseurs y voient les signes précurseurs d'une sortie du tunnel de la paralysie économique.
Côté pétrole, la situation restait compliquée. Lundi matin, les prix du pétrole brut accusaient une forte chute en Asie après le report d'une réunion entre le cartel de l'Opep et la Russie, qui a éloigné la perspective d'un accord permettant de soutenir les cours.
Avec au moins 68.125 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine et une semaine qui s'annonce très difficile aux États-Unis, la pression reste forte sur la planète en général et l'économie en particulier. En effet, le déconfinement sera long et laborieux et il n'est pas certain que l'économie revienne au niveau pré-crise, même en quelques mois, si le virus continue de circuler considèrent les économistes.

Quelques faits marquants

  • Un tigre du zoo du Bronx à New York a été testé positif au Covid-19, une maladie que le félin aurait contractée auprès d'un gardien ne présentant alors aucun symptôme. Ce tigre malais ainsi que sa sœur, deux tigres de Sibérie, et trois lions d'Afrique souffrent de toux sèche, mais devraient se rétablir complètement, indique le zoo dans un communiqué. Ce n'est pas la première fois qu'un animal est testé positif au nouveau coronavirus. Fin mars, un chat a été infecté en Belgique, contaminé par son maître malade. Des cas similaires ont été signalés à Hong Kong où deux chiens ont été testés positifs au Covid-19. Ces animaux auraient contracté le virus auprès des personnes avec lesquelles ils vivent. Les primates pourraient également être à risque, notamment les grands singes qui attrapent facilement les maladies respiratoires des humains.
  •  
  • Les ministres et hauts fonctionnaires rwandais ne toucheront pas de salaire en avril et cet argent sera affecté à des programmes sociaux pour aider les plus pauvres à résister à l'impact de la crise économique liée au nouveau coronavirus, a annoncé le gouvernement. Ce sacrifice a pour objectif de témoigner de la solidarité des autorités avec le peuple dans un pays qui a imposé un confinement strict. Le gouvernement a distribué des biens de première nécessité à 20.000 personnes vulnérables de la capitale Kigali mais les besoins sont immenses. Le Fonds monétaire international (FMI) a accordé la semaine dernière un prêt de 110 millions de dollars (101 millions d'euros) au Rwanda pour contrecarrer les effets économiques du coronavirus. Lundi,  le Rwanda comptait 104 cas confirmés de coronavirus, soit l'un des chiffres les plus élevés en Afrique de l'Est.
  •  
  • L'Argentine a repoussé à 2021 le paiement de sa dette publique d’un montant de 9,8 milliards de dollars, selon un décret publié lundi au Journal Officiel, en pleine crise sanitaire. Le gouvernement du président argentin Alberto Fernandez s'est libéré de son obligation de payer avant le 31 décembre 2020 des obligations libellées en dollars, affirme le texte, au moment où le pays est confiné et voit son économie, déjà en crise, fortement affectée par le coronavirus.
  •  
  • La pandémie du coronavirus a fait 637 morts en 24 heures en Espagne, un bilan en baisse pour le quatrième jour de suite et le chiffre le plus bas depuis 13 jours. Le nombre de cas a progressé de 3,3% sur la même période, contre 4,8% la veille, ce qui indique que la contagion ralentit dans le pays qui a payé le plus lourd tribut à la maladie après l'Italie. Le total des morts se monte à 13.055, celui des personnes contaminées à 135.032.
  •  
  • Le Premier ministre britannique Boris Johnson contaminé par le nouveau coronavirus a été placé sous oxygène à l'hôpital St Thomas à Londres mais "reste aux commandes", selon son équipe. Le Covid-19 a tué 5.000 personnes sur le sol britannique et les bilans quotidiens se sont aggravés tout au long de la semaine dernière, dépassant ceux de l'Italie. 50.000 personnes ont été testées positives au Covid-19 au Royaume-Uni devenu l'un des pays d'Europe les plus violemment touchés. Face à l'ampleur de la crise, la reine Elisabeth II a prononcé dimanche soir une adresse extraordinaire aux Britanniques, pour la quatrième fois en 68 ans de règne, pour les inciter à la résilience collective et leur insuffler un message d'espoir.
  •  
  • Le Premier ministre japonais Shinzo Abe prévoit de déclarer mardi l'état d'urgence pendant un mois dans plusieurs régions dont celles de Tokyo et Osaka, où les cas de Covid-19 ont connu dernièrement une forte augmentation. Mais ce statut ne va pas pour autant entraîner des mesures de confinement drastiques imposées dans d'autres régions du monde, les autorités locales comptant essentiellement sur la bonne volonté des habitants pour respecter les consignes. Les transports publics continueront de fonctionner, même si leur fréquence devrait diminuer, et la plupart des commerces et services (supermarchés et supérettes de proximité, banques) resteront ouverts. Les autorités comptent sur le civisme de la population et des entreprises.

En bref
- En Grèce, un deuxième camp de migrants près d'Athènes a été placé en quarantaine après un test au coronavirus qui s'est révélé positif pour un ressortissant afghan.
- Singapour a placé 20.000 travailleurs migrants en quarantaine après avoir constaté la hausse du nombre de contaminations, notamment au sein des résidences où dorment ces ouvriers.
- Au Pakistan, 20.000 fidèles ayant participé à un rassemblement géant d'un mouvement rigoriste musulman à Lahore ont été mis en quarantaine. Les autorités en recherchent des dizaines de milliers d'autres.
- Le pape François a célébré la messe des Rameaux qui marque l'entrée dans la semaine sainte de Pâques dans une basilique Saint-Pierre déserte du fait de la pandémie.
- Des habitants d'un quartier populaire d'Abidjan ont violemment démantelé dimanche un centre en construction dans le cadre de la lutte contre l'épidémie de coronavirus, parce qu'ils redoutaient sa trop grande proximité.
 

D'après AFP

Notification: 

Non