Coronavirus : Didier Raoult publie son étude scientifique pour défendre l’hydroxychloroquine

Jeudi 28 Mai 2020 - 15:56

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Loin de baisser les bras à la double interdiction de l’hydroxychloroquine en France, le professeur Didier Raoult a publié le 27 mai un résumé de son étude sur les 3737 patients traités dans son institut.

Contrairement à l’étude de « The Lancet », qui avait conclu à un taux de mortalité élevé avec l’hydroxychloroquine sur la base de 96 000 dossiers de malades, celle publiée par le professeur sur le site même de L’IHU Méditerranée Infection insiste sur la prise en charge précoce: «un diagnostic précoce, un isolement précoce et un traitement précoce avec au moins trois jours d’hydroxychloroquine-Azithromycine (HCQ-AZ) permettent d’obtenir un résultat clinique et une contagiosité nettement meilleurs chez les patients atteints de Covid-19 que les autres traitements».

Le professeur rappelle au passage qu’il s’agit de la plus grande cohorte suivie dans un seul et même centre dans le monde. Ni troubles du rythme cardiaque, ni morts subites n’ont été à déplorer, assure l’infectiologue.

« Nous rapportons rétrospectivement la prise en charge clinique de 3 737 patients, dont 3 054 (81,7 %) traités par HCQ-AZ pendant au moins trois jours et 683 (18,3 %) patients traités par d'autres méthodes », affirme le résumé de l'étude.

« Nous avons diagnostiqué 6 836 patients (soit 10,4 % des patients venus consulter), dont 3 737 inclus dans notre cohorte. L'âge moyen était de 45 ans, 45 % étaient des hommes et le taux de mortalité était de 0,9 % », précisent encore les résultats de l'étude.

« Ni torsades de pointes (NDLR, troubles du rythme cardiaque), ni morts subites n'ont été à déplorer. Le suivi à long terme du dépistage de la fibrose (NDLR, infection pulmonaire) sera le prochain défi dans la gestion de Covid-19 » conclut le résumé de l'étude du professeur Raoult.

Yvette Reine Nzaba

Notification: 

Non