Coronavirus : le point sur la pandémie

Vendredi 25 Septembre 2020 - 15:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Nouveaux bilans, nouvelles mesures et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 984.068 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles vendredi à 11h00 GMT.

Plus de 32.298.410 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués.

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 202.827 décès. Viennent ensuite le Brésil avec 139.808 morts, l'Inde avec 92.290 morts, le Mexique avec 75.439 morts et le Royaume-Uni avec 41.902 morts.

L'Afrique épargnée par une "propagation exponentielle" selon l’OMS

L'Afrique a été épargnée par la "propagation exponentielle" de l'épidémie de Covid-19 redoutée à l'apparition du nouveau coronavirus sur le continent, s'est félicitée l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

"La transmission de la COVID-19 en Afrique a été marquée par un nombre relativement moins élevé d'infections, qui ont diminué au cours des deux derniers mois", a indiqué la direction régionale de l'OMS, basée à Brazzaville, dans un communiqué parvenu vendredi à l'AFP.

"Depuis le 20 juillet, la région a connu une baisse soutenue des nouveaux cas de COVID-19. Au cours des quatre dernières semaines, 77.147 nouveaux cas ont été signalés, contre 131.647 au cours des quatre semaines précédentes", a détaillé l'OMS.

"Certains des pays les plus touchés, dont l'Algérie, le Cameroun, la Côte d'Ivoire, l'Éthiopie, le Ghana, le Kenya, Madagascar, le Nigeria, le Sénégal et l'Afrique du Sud, ont tous vu les infections chuter chaque semaine au cours des deux derniers mois".

L'OMS estime "que la faible densité (...) de la population, le climat chaud et humide, la tranche d'âge inférieure, se conjuguent pour accentuer leurs effets individuels et contribuent probablement" à ces bons résultats.

La pandémie en Afrique a ainsi surtout touché les jeunes, majoritaires sur le continent : "Environ 91 % des cas d'infection par Covid-19 en Afrique subsaharienne concernent des personnes de moins de 60 ans, et plus de 80 % des cas sont asymptomatiques".

La tendance à la baisse "témoigne des mesures de santé publique énergiques et décisives prises par les gouvernements de toute la Région", a aussi relevé la directrice régionale de l'OMS, Dr Matshidiso Moeti, lors d'une réunion virtuelle jeudi.

Des pays africains sont allés jusqu'à des mesures de confinement total ou partielle, très coûteuses pour leur économie, comme en Afrique du Sud.

"Mais nous ne devons pas relâcher notre vigilance", a prévenu la directrice régionale, car "la propagation plus lente de l'infection dans la région signifie que nous nous attendons à ce que la pandémie continue à couver pendant un certain temps, avec des flambées occasionnelles".

"Ces dernières semaines, le Cameroun et la Côte d'Ivoire, qui font partie des pays qui ont enregistré une baisse des infections depuis la mi-juillet, ont vu leur nombre de cas augmenter légèrement".

Le niveau des tests "reste faible", relève enfin l'OMS, sans inquiétude sur les statistiques globales : "les cas de Covid-19 manqués sont en grande partie dus au fait qu'ils sont asymptomatiques. En outre, il n'existe aucune preuve que les chiffres relatifs aux décès aient été erronés, car ils sont plus difficiles à omettre sur le plan statistique".

Madrid étend ses restrictions, Moscou reconfine ses seniors

Les restrictions de mouvement en vigueur depuis le début de la semaine dans la région de Madrid, épicentre de la pandémie en Espagne, ont été étendues à de nouvelles zones. Environ 167.000 habitants supplémentaires de la région ne pourront sortir de leur quartier à partir de lundi que pour des raisons précises comme aller travailler ou chez le médecin.

Cela porte le nombre de personnes affectées par ces restrictions dans la région à plus d'un million de personnes sur un total de 6,6 millions. Le gouvernement central a jugé ces mesures insuffisantes et appelé à les étendre à toute la capitale.

La ville de Moscou, confrontée à un nouvel essor des contaminations, a demandé vendredi aux seniors de se confiner, et aux entreprises de privilégier le télétravail.

Contaminations en hausse en Pologne

La Pologne a annoncé vendredi un chiffre record de 1.587 nouveaux cas de coronavirus sur une période de 24 heures. Le nombre de cas signalés n'a cessé d'augmenter ces derniers jours, avec 711 cas mardi, 974 mercredi et 1.136 jeudi. 

23 nouveaux décès ont porté le total dans ce pays à 2.392. 

Israël restreint les vols internationaux

Le gouvernement israélien a annoncé de nouvelles restrictions sur les vols à l'étranger pour contrer la pandémie. Ainsi, la ministre du Transport a indiqué que l'aéroport international Ben Gourion de Tel-Aviv allait rester ouvert mais que seuls les passagers ayant acheté un billet d'avion avant vendredi 11H00 GMT pourraient partir à l'étranger.

Les Israéliens seront, eux, autorisés à entrer en Israël "sans restriction".

France : le gouvernement défend son tour de vis

Le tour de vis dans les mesures pour lutter contre l'épidémie doit permettre de "repousser le plus tard possible" l'ouverture de lits en réanimation supplémentaires dédiés à ces malades, pour ne pas pénaliser les autres patients en attente d'une opération ou d'une hospitalisation, a fait valoir vendredi le gouvernement français.

Le même jour, des élus de droite et de gauche et des entrepreneurs ou commerçants marseillais ont manifesté leur mécontentement face à la fermeture totale des bars et restaurants dans la métropole d'Aix-Marseille, seule zone classée "en alerte maximale" avec la Guadeloupe.

A Paris les bars devront fermer à 22H00 à compter de lundi, mais les restaurants pourront continuer à fonctionner normalement.

D'après AFP

Légendes et crédits photo : 

En France, les patrons de bar et de restaurants manifestent contre les restrictions sanitaires qui mettent en péril l'économie de leur secteur (NICOLAS TUCAT / AFP)

Notification: 

Non