Coupe du monde de football : le parcours des Diables rouges cadets et juniors

Jeudi 14 Mai 2020 - 16:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Les Diables rouges ont participé à trois phases finales de la Coupe du monde des moins de 17 ans contre une pour les juniors alors que les seniors courent toujours après une qualification historique. Pour avoir marqué à deux reprises, Hervé Kakou et Moïse Nkounkou sont pour l’instant les meilleurs buteurs congolais de l’histoire de la Coupe du monde dans les deux catégories de jeunes.

Le Congo, la Guinée et le Nigeria sont les premières sélections à représenter l’Afrique à la phase finale de la Coupe du monde des moins de 17 ans. La première édition qui s’est déroulée en Chine en 1985 a été remportée par le Nigeria . Pour leur première expérience, les Diables rouges entraînés par Benoit Nkokolo et Michel Ongagna ont  beaucoup appris même s’ils n’ont gagné aucune de leurs trois rencontres. Le Congo débute la compétition par une lourde défaite 1-4 contre l’Allemagne de l’Ouest (RFA à l’époque). L’unique but congolais a été inscrit par Hervé Kakou à la 73e minute. Le même Kakou (76e minute) a récidivé lors de la défaite 1-2 contre l’Australie dans le cadre de la deuxième journée. Lors de leur dernier match de poules, les Diables rouges se sont inclinés 2-4 face à l’Argentine avec deux nouveaux buteurs Etienne Salles (46e ) et Eric Alain Mantot sur penalty à la 60e minute.

Après avoir manqué les deux prochaines éditions en 1987 et 1989, les Diables rouges retrouvent la compétition en 1991 en manquant de justesse une qualification pour le prochain tour. Le Congo débute par un match nul contre le Qatar 0-0 avant de s’incliner 0-2 face à l’Australie. Au cours de leur troisième match, les cadets congolais entraînés par l’Allemand Joachim Fickert l’emportent 2-1 face au Mexique grâce à Gaston Cyrille Kibiti (17e minute) et Patrick Sosthène Tchicaya (31e minute) mais la réduction du score mexicaine de  Garcia dans la foulée leur prive d’une qualification pour le tour suivant de la compétition remportée par le Ghana.

La génération de  Roland Bouithy, Arnaud Ngakia et autres, a attendu vingt longues années pour connaître ses successeurs. Sous la direction du technicien français Eddy Hudanski, les Diables rouges des moins de 17 ans terminent sur le podium de la Coupe d’Afrique des nations 2011 au Rwanda avec pour bonus la qualification à la phase finale de la Coupe du monde de la catégorie au Mexique. Le Congo débute par une victoire 1-0 face aux Pays- Bas mais ne parvient pas à enchaîner contre le pays organisateur. Les Diables rouges sont battus par le Mexique 1-2 alors que Belange Epako avait égalisé à la 73e minute.  Les poulains d’Eddie Hudanski font un nul d’un but partout face à la Corée du Sud. Moise Nkounkou a inscrit le but des Diables rouges à la 75e minute. Le Congo se qualifie pour les huitièmes de finale puis il échoue face à Uruguay (1-2). Alain Samarange Binguila avait ouvert le score à la 53e minute. Quelques jours après, le Nigeria était sacré champion du monde.

Les juniors congolais ont atteint les huitièmes  de finale pour leur première participation

Par contre, chez les moins de vingt ans, les Diables rouges n’ont participé qu’à une phase finale. En 2007, le Congo remportait la Coupe d’Afrique des nations organisée à Brazzaville et se présentait au Canada avec le costume de champion d’Afrique.  Pour leur première participation, les Congolais se frottaient à des moins de 20 ans qui évoluent dans les championnats professionnels. Les Diables rouges débutent leur mondial par un match d’un but partout face à l’Autriche. Franchel Ibara a égalisé à la 53e minute sur penalty. Lors du second match, les Congolais s’inclinent 0-3 face au Chili avant de se ressaisir face au Canada lors de leur dernier match du groupe en l’emportant 2-0 grâce aux buts inscrits par Chirel Ngakosso et Gracia Ikouma respectivement à la 26e et 60e minute. Les poulains d’Eddie Hudanski se qualifient pour les huitièmes de finale mais perdent la rencontre à élimination directe face au Mexique 0-3.

La Coupe du monde des moins de 20 ans a revélé plusieurs joueurs parmi lesquels les Argentins Diego Maradona (1979), Lionel Messi (2005), Sergio Aguero (2007), le Français Paul Pogba… Dans cette génération dorée, peu de joueurs se sont inscrits dans la durée chez les Diables rouges A. Delvin Ndinga et Fabrice Ondama sont les seuls  à avoir  participé avec Claude Le Roy à  la dernière Coupe d’Afrique des nations disputée par le Congo en 2015. 

Les autres sur lesquels le Congo comptait également grâce à leur talent ont fait que de brèves apparitions comme Franchel Ibara, le héros de la CAN 2007. Son histoire avec les Diables rouges ne se résume qu’à son somptueux but inscrit contre le Tchad en 2008 en éliminatoires de la Coupe du monde 2010 et la Coupe de la Cémac remportée en 2010.  Quel gâchi !

James Golden Eloué

Légendes et crédits photo : 

Mavis Tchibota faisait partie de l'effectif des Diables rouges à la Coupe du monde des moins de 17 ans 2011/ photo Fifa

Notification: 

Non