Covid-19. 100.000 morts aux Etats-Unis, crainte de résurgence en Asie

Jeudi 28 Mai 2020 - 18:37

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Face au coronavirus, l'Europe poursuit son déconfinement, au moment où les Etats-Unis franchissent le seuil symbolique des 100.000 morts et où une flambée de nouveaux cas en Corée du Sud et au Sri Lanka illustre les risques de résurgence de la pandémie.

La pandémie apparue en décembre en Chine a fait plus de 355.000 morts, et plus de 5,7 millions de cas ont été diagnostiqués dans tous les pays du monde dont 1,7 million de cas pour les USA qui ont passé mercredi la barre des 100.000 morts. Un bilan officiel probablement en dessous de la réalité. La mortalité a surtout frappé l'Etat de New York, le deuxième le plus peuplé du pays, avec un tiers des décès. Le nombre de décès devrait avoisiner les 123.000 morts dans le pays d'ici le 20 juin. La Maison Blanche table sur une estimation comprise entre 100.000 et 240.000 morts.

Aileurs dans le monde, des nouvelles venues de Corée du Sud et du Sri Lanka ont ravivé les inquiétudes concernant la possibilité d'une deuxième vague de contamination, que redoutent tous les pays. En Corée, les autorités ont fait état de 79 nouveaux cas en une journée, dont 69 dans l'entrepôt d'une société de commerce en ligne dans la banlieue de Séoul. Les autorités coréennes, dont la réponse à la pandémie a été ces derniers mois érigée en modèle d'efficacité, ont immédiatement rétabli des restrictions qu'elles avaient récemment levées.

Au Sri Lanka, des mesures ciblées de confinement vont être remises en place pour interdire notamment les grands rassemblements. Le ministère de la Santé a annoncé que 252 Sri Lankais rentrés dans la semaine du Koweït avaient été testés positifs. Selon des responsables, de nouveaux cas ont également été découverts dans une base navale, près de Colombo, où 771 marins et leurs proches ont été testés positifs, soit plus de la moitié des 1.469 cas recensés au niveau national.

Le mouvement inverse est à l’œuvre en Europe où 175.000 personnes ont succombé à la maladie. A la faveur d'indicateurs à la baisse dans tous les pays, le déconfinement s'accélère, afin de redonner aux populations plus de liberté de mouvement et surtout de commencer à relancer des économies exsangues. Jeudi , la France a annoncé qu’elle était favorable à la réouverture des frontières intérieures de l'Europe à compter du 15 juin, sans quarantaine de 14 jours pour les voyageurs mais sur un principe de réciprocité. Concernant les frontières extérieures de l'Europe, Paris évaluera avec ses partenaires la situation le 15 juin.

La Commission européenne de son côté a dévoilé mercredi un plan de relance exceptionnel de 750 milliards d'euros, le plus grand jamais visé par les 27. Il faudra cependant en négocier les termes. Les premiers bénéficiaires en seraient deux pays particulièrement endeuillés par la pandémie, l'Italie et l'Espagne.

Au Brésil par contre, l'urgence reste le contrôle de la pandémie, ce que le géant sud-américain n'a pas su faire jusqu'ici. Le pays a dépassé mercredi pour la cinquième fois 1.000 morts en une journée (1.086 mercredi). L'Etat de Sao Paulo, poumon de l'économie brésilienne, a cependant annoncé la reprise de certaines activités économiques à partir de lundi. Les hôpitaux de cet Etat sont actuellement dangereusement proches de la saturation, mais ce redémarrage sera affiné selon la situation sanitaire de chaque municipalité.

Dans toute l'Amérique latine, la pandémie se propage notamment dans les quartiers pauvres où les habitants sont dans l'impossibilité de respecter les mesures préventives, au risque de mourir de faim.

REPERES

* Les autorités néerlandaises ont annoncé jeudi interdire le transport de visons à l'échelle nationale après que deux employés d'un élevage dans le sud du pays aient probablement contracté le Covid-19 via les petits mammifères. Ces cas plausibles de contamination de Néerlandais par des visons pourraient être les premiers cas connus de transmission du nouveau coronavirus de l'animal à l'homme, a indiqué mardi l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

 

* La Russie a passé jeudi le seuil des 4.000 décès dus au coronavirus, selon les derniers chiffres officiels qui montrent également un recul des nouvelles contaminations, malgré des témoignages tendant à montrer notamment la saturation des hôpitaux à Saint-Pétersbourg. Le nombre de décès en Russie s'établit désormais à 4.142 personnes, pour un total de 379.051 cas avérés de coronavirus, dont 150.993 guérisons. Epicentre de l'épidémie, Moscou recense près de la moitié des contaminations avec 173.497 cas, et 2.254 morts.

 

* Des scientifiques de plusieurs pays demandent à en savoir plus sur les données utilisées par la vaste étude parue dans le Lancet selon laquelle l'hydroxychloroquine ne semble pas être bénéfique aux malades du Covid. Parue le 22 mai, elle se fonde sur les données de 96.000 patients hospitalisés entre décembre et avril dans 671 hôpitaux, et compare l'état de ceux qui avaient reçu le traitement avec ceux qui ne l'avaient pas reçu. Mais d'où vient cette montagne de données ? interrogent de nombreux scientifiques, qui souhaiteraient avoir accès à toutes les données brutes sur lesquelles les auteurs ont travaillé.

 

* Des habitants de la région de Dakar se sont violemment opposés à deux reprises cette semaine à l'enterrement de morts porteurs du coronavirus dans leur voisinage par peur de contracter la maladie. Des volontaires de la Croix-rouge sénégalaise ont été blessés par des jets de projectiles dans la banlieue de la capitale, après avoir inhumé une personne contaminée. Des véhicules de la Croix-Rouge et des pompiers, dont une ambulance, ont également été caillassés. Un incident similaire est survenu mardi à Malika où les pompiers ont dû renoncer à enterrer le mort. La présidente de la Croix-Rouge, Bafou Ba, a affirmé la nécessité d'informer les populations pour éviter les incidents et mettre fin à la stigmatisation liée au coronavirus. Le Sénégal a déclaré 3.348 cas de contamination par le coronavirus et 39 décès.

Julia Ndeko avec AFP

Notification: 

Non