Covid-19 : la commune de la Gombe mise en quarantaine pour deux semaines

Vendredi 3 Avril 2020 - 11:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Dans une annonce faite dans la soirée du jeudi 2 avril 2020 sur les antennes de la télévision nationale, le gouverneur de la ville-province de Kinshasa, Gentiny Ngobila, a décidé de la mise en quarantaine de la commune de la Gombe pour deux semaines. Ce délai de quatorze jours court du 6 au 20 avril 2020.

La décision du maire de la capitale congolaise vise à barrer la propagation de cette pandémie, étant donné que Gombe est considéré comme l’épicentre de cette maladie à Kinshasa. La sentence du gouverneur Ngobila s’appuie également sur les mesures de l’état d’urgence décrété par le chef de l’État afin de casser la chaîne de propagation du coronavirus dans le pays. « Face à l’ampleur que prend la propagation de la pandémie du coronavirus dans la ville de Kinshasa(…)l, a commune de la Gombe est mise en quarantaine du 6 au 20 avril. Par conséquent, il est interdit la circulation des personnes dans la commune de la Gombe sauf pour les catégories de personnes ci-après l’équipe de la task force présidentielle, le personnel médical, les membres du secrétariat technique de la riposte, les services centraux et techniques des banques, des opérateurs de télécommunication en vue de la maintenance et du fonctionnement de leurs agences ouvertes dans les autres zones de santé de la ville, l’administration publique essentielle, le personnel essentiel des pharmacies, des fournisseurs d’Internet; société de télédistribution, sociétés de gardiennage, sociétés de livraison alimentaire à domicile, les industries agro-alimentaire, les industries spécialisées dans la fabrication des détergents ou des solutions hydroalcooliques, les agents des services techniques de la Snél et de la Régideso, les agents de la salubrité, Kinshasa Bopeto, la presse, le personnel des chantiers (…) doivent être munis des macarons délivrés par l’hôtel de ville », a déclaré Gentiny Ngobila.

Toutes les entrées et circulations dans cette commune devront être contrôlées et filtrées par la police, qui a mobilisé près de mille cents éléments, qui seront placés dans les artères décidées comme entrées dans cette partie de Kinshasa ainsi qu’à travers la commune.

Le gouverneur a également indiqué que l’équipe de riposte continuera, néanmoins, son travail dans les autres communes en vue d’arrêter la propagation de cette pandémie et de soigner ceux qui en présenteront des signes. "Pendant cette période, l'équipe de riposte au Covid-19 s'organisera pour rechercher les personnes malades, mais aussi investiguer les contacts à risque et les cas symptômatiques sur toute l'étendue de la ville de Kinshasa pour dépistage et prise en charge", a affirmé le guverneur Gentiny Ngobila.  Gentiny Ngobila a, par ailleurs, rassuré les Kinois qu’il n’y aura pas de rupture des denrées alimentaires durant toute la période de confinement. A l’en croire, des dispositions ont été prises pour permettre à tout le monde de pouvoir s’approvisionner en cas de nécessité.

La Fédération des entreprises mobilisée

De son côté, la Fédération des entreprises du Congo  a appelé ses membres ayant leurs activités dans la commune de la Gombe, « et qui devront organiser un service minimum », à lui transmettre, au plus tard le vendredi 3 avril 2020 à 10h, sur papier en-tête, la liste de maximum dix personnes qui bénéficieront d’une autorisation spéciale pour pouvoir pénétrer dans la commune mise en quarantaine. Sortant d’une réunion avec le premier ministre Sylvestre Ilunga, cette structure a également rassuré sur l’approvisionnement de Kinshasa pour plusieurs mois. Cette décision du confinement de la commune de la Gombe, rappelle-t-on, intervient après le report de celui décrété par Gentiny Ngobila pour toute la ville de Kinshasa.

Qui pourra circuler à la Gombe ?

L’équipe de la task force présidentielle, le personnel médical, les membres du secrétariat technique de la riposte, les services centraux et techniques des banques, des opérateurs de télécommunication en vue de la maintenance et du fonctionnement de leurs agences ouvertes dans les autres zones de santé de la ville, l’administration publique essentielle, le personnel essentiel des pharmacies, des fournisseurs d’Internet; société de télédistribution, sociétés de gardiennage, sociétés de livraison alimentaire à domicile, les industries agro-alimentaires, les industries spécialisées dans la fabrication des détergents ou des solutions hydroalcooliques, les agents des services techniques de la Snél et de la Régideso, les agents de la salubrité, Kinshasa Bopeto, la presse, le personnel des chantiers (…), qui doivent être munis des macarons délivrés par l’Hôtel de ville, ainsi que les femmes enceintes et les malades rejoignant les centres médicaux, etc.

Lucien Dianzenza

Légendes et crédits photo : 

Une vue du boulevard du 30 Juin à Gombe/DR

Notification: 

Non