Covid-19 : report envisagé des neuvièmes jeux de la Francophonie

Samedi 25 Avril 2020 - 13:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le ministre d’Etat, ministre de la Coopération, Intégration régionale et Francophonie, Pépin Guillaume Manjolo, demande que ces dits jeux initialement prévus en 2021 à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, soient repoussés à l’été 2022.

 

L’état d’urgence sanitaire décrété sur la quasi-totalité de la planète bouleverse la tenue des évènements internationaux prévus de longue date. Dans une lettre officielle signée le 21 avril 2020, adressée à la secrétaire générale de la Francophonie, Mme Louise Mushikiwabo, le ministre d’Etat, ministre de la Coopération, Intégration régionale et Francophonie, Pépin Guillaume Manjolo, lui demande, après consultation du président de la République, Félix Antoine Tshisekedi, un report des neuvièmes jeux de la Francophonie à l’été 2022.

Selon le ministre Pépin Guillaume Manjolo, les nouvelles dates de ces jeux de la Francophonie, initialement prévus du 23 juillet au 11 août 2021 à Kinshasa, seront annoncées prochainement par le Comité international des Jeux de la Francophonie, après recommandations de son Conseil d’orientation et consultation du Conseil permanent de la Francophonie, instance de l’Organisation internationale de francophonie (OIF) où siègent les représentants personnels des chefs d’Etat et de gouvernement.

Il est, en effet, noté que face à cette situation totalement inédite due à la pandémie du coronavirus et pour agir de manière responsable en faveur des artistes et des athlètes, de nombreux évènements culturels et sportifs internationaux ont été reportés, tels que les Jeux olympiques de Tokyo, désormais prévus du 23 juillet au 8 août 2021, soit aux mêmes dates fixées pour la tenue des 9es Jeux de la Francophonie en RDC à Kinshasa.

Dans le plaidoyer mené par le ministre Manjolo en faveur du report de ces jeux, on voit également transparaître la difficulté qu’auraient les athlètes à participer, au cours de la même période, aux Jeux olympiques prévus à Tokyo, ramenés en 2021, et aux jeux de la francophonie initialement annoncés à la même date. Convaincue par cet argumentaire développé par le ministre congolais chargé de l’organisation de cette fête francophone, l’instance dirigeante de l’OIF, par le biais de son secrétaire générale, Rose Mushikiwabo, a avalisé ce report.

Lucien Dianzenza

Légendes et crédits photo : 

L'affiche des 9es Jeux de la Francophonie /OIF

Notification: 

Non