Covid-19 : Unicef déplore la dégradation des services de santé

Mercredi 1 Avril 2020 - 17:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Dans un rapport publié le mardi 31 mars, l’Unicef plaide pour une aide urgente aux services de santé de la RDC confrontés aux épidémies de rougeole et choléra qui constituent l’une des causes de mortalité infantile sans oublier l’actuelle épidémie de Covid-19.

 

La dégradation des services de santé publics est loin d’assurer une bonne prise en charge des enfants. Selon l’agence onusienne, depuis le début de l’année 2019, une épidémie de rougeole a tué plus de 5300 enfants de moins de 5 ans, et trente et un cas de choléra ont été recensés.

Actuellement, souligne l’Unicef, les cas de Covid-19 se multiplient rapidement et constituent un problème majeur dans un pays considéré comme l’un des plus exposés d’Afrique. « Pourtant, dans les centres de santé publics, les équipements, le personnel formé et les financements font gravement défaut. De nombreux établissements n’ont même pas accès à de l’eau salubre et à des services d’assainissement. Les taux de couverture vaccinale, qui étaient déjà faibles, ont sévèrement chuté dans certaines provinces au cours de l’année écoulée ».

Pour remédier à cette situation, Edouard Beigbeder, représentant de l’Unicef en RDC affirme qu’il est absolument essentiel de renforcer le système de santé de base de la RDC. « Si les établissements de santé n’ont pas les moyens de fournir des services de vaccination, de nutrition et d’autres services essentiels, notamment dans les régions reculées du pays, la vie et l’avenir de nombreux enfants congolais risquent d’être meurtris ou détruits par ces maladies évitables. », alerte-t-il.

Dans son rapport, l’Unicef appelle le gouvernement à allouer une part plus importante de son budget aux services de santé vitaux qui aident les femmes enceintes, les nouveau-nés et les jeunes enfants, et à faire du renforcement de la vaccination de routine une priorité. Aux donateurs internationaux, il est demandé d’accorder une aide pluriannuelle généreuse afin de soutenir les efforts déployés par le gouvernement pour réorganiser les services délivrant des soins de santé courants et pour atteindre les objectifs de développement durables (ODD) en matière d’eau, d’assainissement et d’hygiène afin de mieux protéger les enfants contre les maladies transmissibles.

Blandine Lusimana

Légendes et crédits photo : 

Un système de santé fort réduira la mortalité infantile

Notification: 

Non