Dialogue politique : les Nations unies marquent un grand intérêt pour la stabilité du Congo

Mardi 12 Novembre 2019 - 12:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le représentant spécial du secrétaire général de l'ONU en Afrique centrale, François Louncény Fall, a été reçu en audience, le 11 novembre à Brazzaville, par le secrétaire général du Parti congolais du travail (PCT) Pierre Ngolo. L'entretien a porté sur différents sujets, notamment le prochain congrès de ce parti et les consultations en cours au niveau du Conseil national du dialogue.

L'émissaire onusien a laissé entendre, au sortir de l'audience, que son institution suit avec un grand intérêt tout ce qui touche à la stabilité du Congo, avant de se réjouir des informations utiles recueillies auprès du secrétaire général du PCT.

Abordant  la question du dialogue national en préparation, François Louncény Fall a signifié: « Il était important  que nous rencontrions le PCT qui est un parti important au Congo et donc d'échanger avec le secrétaire général de ce parti et voir comment les premières consultations ont été menées et quelle est la suite à donner à celles-ci, afin que le dialogue que l’ONU soutient très fortement puisse s’ancrer dans les habitudes des Congolais à la place de la violence et des manifestations de violence puisque les vertus du dialogue servent à maintenir la stabilité ». Il a ajouté que les Nations unies encouragent les principaux acteurs politiques du pays à partciper aux consultations que le Conseil national du dialogue a entreprises depuis le 9 octobre dernier.

Le représentant du secrétaire général de l'ONU pour l'Afrique centrale a indiqué que le cadre proposé et mis en place doit permettre aux Congolais de se parler.

« Nous connaissons les vertus du dialogue, c’est par le dialogue qu’on arrive toujours à trouver les solutions d’entente quand on sait que le Congo se prépare pour les élections de 2021. Il est donc important que les partis politiques puissent se parler, afin de trouver le minimum pour aller dans des conditions apaisées vers ces élections.  Et le message des Nations unies, c’est d’encourager tous les partis politiques, la société civile et l’ensemble des Congolais, afin que cette atmosphère de paix soit maintenue et cela ne peut se faire que quand les acteurs politiques se parlent », a-t-il conclu.

 

 

Jean Jacques Koubemba

Légendes et crédits photo : 

François Loucény Fall échangeant avec Pierre Ngolo

Notification: 

Non