Diaspora congolaise au Sénégal: la jeunesse organise sa première rencontre le 14 décembre

Mardi 3 Décembre 2019 - 12:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Se concerter, se mettre dans le processus de structuration, tels sont les objectifs de la prochaine concertation qui se veut la plus représentative possible des différentes franges des Congolais mêlant la participation des entrepreneurs/employés, leaders d’amicales/associations estudiantines, acteurs culturels et associatifs et bien d’autres corporations de jeunes. 

Visuel de la Première rencontre de la Jeunesse Congolaise de l’Étranger au SénégalLa rencontre prévue au Radisson Blu Dakar est menée par un groupement de jeunes leaders porté par Ivan Kelly Zinga et Déo-Gracias Moussa parmi les leaders d’opinions de la jeunesse congolaise au Sénégal.  « Enfin une première concertation des jeunes congolais de la diaspora », se disent les organisateurs en charge de cette jeunesse au Sénégal. Ils partent d’un constat de la structuration de la diaspora congolaise en plein processus de réorganisation.

C’est l’occasion, pour la jeunesse congolaise vivant dans ce pays, de décider également de s’engager vers une voie de mise en place d’un organe qui la représentera au mieux pour une meilleure expression de sa voix, apprend-on de la part des organisateurs. « Souvent lésés et ignorés dans la prise de décision et la prise en compte des réels besoins, les jeunes, qui ne représentent pas moins de 80% des effectifs de notre diaspora, sont le levier sur lequel les actions et la relève reposeront », expliquent-ils. 

Dans un premier temps, les participants envisagent de se faire découvrir respectivement par leurs profils, talents et compétences permettant de connaître la typologie de cette jeunesse ; ensuite, la continuité des échanges consistera à dégager les premiers éléments en vue d’ouvrir des consultations auprès de toutes les couches juvéniles.

Si cette voie est jugée bonne, les besoins exprimés par la jeunesse en termes de migration et d’intégration, de formation qualifiante, universitaire et professionnelle, d’insertion professionnelle et d’entrepreneuriat, de vie associative et d’expression artistique et culturelle permettront d’élaborer le projet de mise en place d’un organe représentatif de la jeunesse congolaise de l’étranger.

L’agenda retenu donne l’honneur et la primauté au Sénégal dans l’entame des premières discussions. S’en suivront les escales dans les autres pays au même périple de la Caravane des voix de la diaspora initiée par l'Association diaspora Congo Brazzaville présidée par Agnès Ounounou, dont la première rencontre se situait déjà à Dakar. « Notre initiative illustre les prémices de l’avenir d’une jeunesse consciente, debout et engagée à s’entraider mutuellement pour le bien de la patrie », scandent les organisateurs.

Marie Alfred Ngoma

Légendes et crédits photo : 

Le visuel de la première rencontre de la jeunesse congolaise au Sénégal

Notification: 

Non