Différend frontalier RDC-Zambie : le Congo Brazzaville apporte ses bons offices

Samedi 30 Mai 2020 - 14:26

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le différend frontalier entre la RDC et la Zambie était au menu de l‘audience que le chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a accordé le jeudi 28 mai à la cité de l’Union africaine au ministre congolais des Affaires étrangères, de la coopération et des Congolais de l'étranger, Jean-Claude Gakosso.

Porteur d’un message du président Denis Sassou N'Guesso à son homologue RD-congolais, le ministre Jean Claude Gakosso, qui s’est livré à la presse au sortir de l’audience, a relativisé ce différend frontalier, estimant qu’il ne devrait pas occulter d’autres problèmes plus urgents auxquels la sous-région fait actuellement face. Il s’agit notamment des questions liées au développement économique au bénéfice des populations de la sous-région. « Il n'est pas question de dépenser de l'argent pour des conflits fratricides inutiles », a-t-il martelé avant d’inviter les dirigeants à travailler pour qu'il y ait la paix dans la sous-région, notamment à la frontière congolo-zambienne. Là-dessus, il est à noter que la brouille s’est localisée plus vers les provinces de Tanganyika et du Haut-Katanga où les troupes zambiennes manifestent des velléités d’annexion d’une partie du territoire RD-congolais en essayant de mettre, d'ores et déjà, plusieurs localités sous leur coupe.

Egrenant le contenu de son agenda, l’émissaire de Denis Sassou N'Guesso, qui venait d’être reçu précédemment par le président Edgard Lungu de la Zambie, a cité le zimbabwéen Emerson Mnagagwa comme son prochain hôte, l’objectif de cette itinérance étant de rechercher les voies et moyens de parvenir à une paix véritable entre les Etats de la sous-région.  

Evoquant la problématique de la covid-19, du reste évoquée avec le chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, le ministre Gakosso a mis en relief la solidarité entre les peuples de deux rives dans le contexte difficile de l’heure caractérisé par cette pandémie. De part et d’autre du fleuve Congo, a-t-il noté, le retour à la vie normale, loin de toute restriction, passe pour un vœu largement partagé.

Alain Diasso

Légendes et crédits photo : 

Le ministre Gakosso en audience chez le chef de l'Etat, Felix Tshisekedi

Notification: 

Non