Disparition : le dernier hommage des professionnels de l’information et de la communication à Borgia Samba

Samedi 7 Décembre 2019 - 15:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Décédé le 28 novembre à Brazzaville des suites d’un accident vasculaire cérébral, le directeur de l’information de la télévision nationale congolaise a été porté en terre, le 7 décembre, à Brazzaville.

Auparavant, les professionnels de l’information et de la communication ont rendu un hommage digne de son rang à Borgia Miguel Samba Bouesso, en présence du ministre de la Communication, Thierry Lezin Moungalla, et du président du Conseil supérieur de la liberté de communication, Philippe Mvouo.

Les personnes à qui revenait la charge de lire l’oraison funèbre et le témoignage, notamment le directeur de la télévision nationale, André Ondelé, et le directeur de la communication au ministère des Affaires étrangères, Jocelyn Francis Wabout, ont reconnu le professionnalisme de ce journaliste qui, très tôt, s’est fait remarquer dans le monde de la presse congolaise par son talent.

Né en 1976 à Brazzaville, Borgia Miguel Samba Bouesso, fils d’un enseignant, a fait de brillantes études primaires et secondaires sanctionnées par un baccalauréat série A4 en 1995, au lycée Thomas-Sankara à Brazzaville.   Journaliste formé à l’Université Marien-Ngouabi, il intègre la rédaction de Radio Liberté, peu avant l'obtention de sa licence en journalisme, en 1998. Il est recruté comme fonctionnaire en 2003. 

Il rejoint Télé-Congo où il devient rapidement un des grands présentateurs de journaux et animateur de grands débats.  Entre 2009 et 2012, il est directeur de l'information à Télé-Congo, en même temps collaborateur du ministre Charles Zacharie Bowao, tour à tour à la Coopération puis à la Défense nationale.  Quand il quitte la direction de l'information de Télé-Congo, cet aimable confrère, humble et surtout taquin, est bien sur le terrain où il réalise de grands reportages.  Entre 2013 et 2014, il bénéficie d'une formation aux États-Unis. 

En 2017, il est renommé directeur de l'Information à la télévision publique, poste qu'il a occupé jusqu'à la date fatidique du 28 novembre. Outre ses fonctions de directeur de l’information, «Don Miguel » était attaché de presse au commandement de la gendarmerie.  Adieu cher Borgia, adieu cher ami et confrère !  De l’au-delà où tu te trouves, donne-nous, aussi bien à ta famille biologique  qu’à toute la corporation, la force et le courage de poursuivre cette œuvre que tu as su bien commencer.

 

Les Dépêches de Brazzaville

Légendes et crédits photo : 

Le ministre de la Communication s'inclinant devant la dépouille de l'illustre disparu, après le dépôt de la gerbe de fleurs / Adiac

Notification: 

Non