Distinction : Gaëlle Borgia, lauréate du prix Pulitzer 2020

Jeudi 28 Mai 2020 - 19:19

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La journaliste malgache a été récompensée pour son travail publié dans le New York Times sur l'ingérence russe lors de la présidentielle malgache de 2018.

En collaboration avec Michael Schwirtz du New York Times, l’enquête menée par Gaëlle Borgia pointe plusieurs groupes de Russes installés à Madagascar, plusieurs mois avant la présidentielle « On a découvert que plusieurs groupes de Russes se sont installés à Madagascar, plusieurs mois avant la présidentielle. Ils ont donc commencé à approcher des candidats à la présidentielle, en leur proposant de l'argent. Ils amenaient parfois des sacs remplis de cash. Ils leur proposaient par exemple de payer une caution, obligatoire pour se présenter à la présidentielle », a-t-elle déclaré lors d’un entretien sur TV5 Monde.

« Ils proposaient une aide logistique, une aide technique et se présentaient comme experts en élections et payaient pour la production et la diffusion de reportages télévisés, en faveur de certains candidats. Ils imprimaient régulièrement un journal gratuit, qui était distribué en dehors de la capitale », a-t-elle poursuivi.

Pendant neuf mois, la journaliste a usé de patience en approchant petit à petit les sources pour pouvoir boucler son enquête Parfois « Tout le monde savait que les Russes étaient présents. Tout le monde les voyait. Des photos d'eux circulaient sur Facebook, avec un certain étonnement. Mais, quand on essayait d'en savoir un peu plus, les portes se fermaient. Parfois pendant des semaines, nous n'avions rien, et puis ensuite une source acceptait de parler », a-t-elle avoué lors du même entretien. Plus loin dans l’interview, elle évoque le but de ces agissements, les difficultés rencontrées pendant l’enquête et bien d’autres sujets.

Le prix Pulitzer est un prix américain décerné par l'université de Columbia de New York et remis à des personnes, journaux, magazines, revues ou agences de presse. Sous l'impulsion de Joseph Pulitzer , éditeur du journal World, et selon son testament, le prix est mis en place en 1917 (près de 6 ans après la mort de son créateur). Au début, il était attribué à une douzaine de catégories du journalisme et des arts. Au début du XXIe siècle, il est décerné pour vingt et une rubriques, dont plusieurs types de reportages, l' éditorial, la caricature, la photographie, le roman, la biographie, le théâtre, la poésie, l'histoire et la musqiue. Une enveloppe de 10 000 dollars américains accompagne le prix.

 

Durly Emilia Gankama

Légendes et crédits photo : 

Photo: La journaliste Gaelle Borgia

Notification: 

Non