Donation : Belinda Ayessa octroie des kits sanitaires au service de psychiatrie du CHU-B

Samedi 23 Mai 2020 - 17:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La cérémonie de remise de ces kits sanitaires pour lutter contre le conoravirus a eu lieu, le 21 mai, au Centre hospitalier universitaire (CHU-B).

La directrice générale du memorial Pierre-Savorgnan-de-Brazza, Belinda Ayessa, est venue de nouveau au secours au service de psychiatrie du CHU-B. "Aujourd'hui, c'est un grand plaisir pour le personnel du service de psychiatrie du CHU-B de pouvoir assister à cette cérémonie de réception du don venant de Belinda Ayessa, directrice générale du memorial Pierre-Savorgnan-de-Brazza. Permettez-nous de rendre un hommage mérité à cette grande dame et ses collaborateurs qui n'ont ménagé aucun effort pour appuyer le gouvernement en venant apporter son soutien moral et matériel aux patients souffrant des affections mentales", a déclaré le Dr Paul Gandou, chef par intérim du service psychiatrie du CHU-B.

Pour la directrice générale du Mémorial Pierre-Savorgnan-de-Brazza, c'est plus qu'une responsabilité, sinon qu'un devoir d'y être de nouveau. Depuis le 18 mai, le gouvernement a décrété le deconfinement progressif. Deconfinement ne veut pas dire arrêt de la maladie, a indiqué Belinda Ayessa. La pandémie est toujours là, elle continue à faire des victimes. Il faut donc s'entourer de la plus grande prudence, a-t-elle poursuivie. "Ici, nous sommes au centre psychiatrique de Brazzaville qui interne des personnes dites malades mentaux. Avec le deconfinement, il leur est autorisé d'accueillir de la famille, des amis, leurs proches. Et pour cela, ils doivent être protégés", a signifié Belinda Ayessa.

A cet effet, elle a apporté dans sa gibecière des kits sanitaires pour permettre aux malades, aux gardes-malades, au personnel soignant de se protéger et de continuer à respecter les mesures barrières. C'est la première arme pour lutter contre le coronavirus. "Nous ne nous sommes pas arrêtés là, nous avons pensé aussi à aménager toute une salle de connexion télévisuelle pour permettre à tous d'être au fait de l'actualité. C'est une manière pour eux de suivre l'évolution et la gestion de la pandémie sur le plan national et international", a indiqué la directrice générale du Mémorial Pierre-Savorgnan-de-Brazza.

 

 

Bruno Okokana

Légendes et crédits photo : 

Bélinda Ayessa présentant les différents dons au personnel du centre psychiatrique

Notification: 

Non