Economie numérique: Candace Nkoth Bisseck règne sur l'Afrique

Jeudi 19 Septembre 2019 - 20:52

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

A 36 ans, la Camerounaise fait l’histoire du e-commerce sur le continent. Classée au premier rang des trente jeunes acteurs du changement africain par le magazine Forbes, elle est lauréate du prix génération Women leaders, décerné par l’organisation américaine, Mckinsey and company.

Son nom est quasiment devenu éponyme de l’entreprise qu’elle manage et ses actions une marque identitaire dans l’univers digital en Afrique. Avec son entreprise Kaymu implantée au Cameroun, ses sollicitations médiatiques et communautaires ne se comptent plus, ses actions vont au-delà des frontières.

En effet, Candace Nkoth Bisseck fait partie de cette génération des jeunes leaders qui marquent l’Afrique et le reste du monde. Entrepreneure et coach personnel, elle est devenue une figure incontournable de l’économie numérique et son nom évoque l’effervescence que le digital connaît au Cameroun en particulier, en Afrique en général, à l’heure actuelle, posant ainsi ses empreintes dans IT solutions en Afrique. « Je me définis comme étant une citoyenne du monde d’origine africaine, passionnée par les nouvelles technologies, les voyages et le développement personnel », explique-t-elle.

Titulaire d’un MBA en stratégie et innovation des marchés émergents à l’École supérieure des sciences économiques et commerciales de Paris, elle débute sa carrière comme assistante commerciale pour le compte du géant mondial de la cosmétique l’Oréal, ensuite dans un cabinet indépendant Poly conseil, spécialisé dans les télécommunications, les médias, les marchés émergents, et aussi en tant que consultante dans les domaines de l’innovation des télécommunications et l’économie numérique pour divers projets en Europe, en Afrique et en Asie.

Plongée dans l’univers du numérique, elle décide en 2014 de lancer au Cameroun, son pays natal, sa plate-forme Kaymu Market-place, leader panafricain de voyage, de vente et achat des produits en ligne. Aujourd’hui, grâce à un parcours extraordinaire, Madame Web Afrique, comme elle se fait appeler, parcourt le monde pour partager son expérience avec de nombreux jeunes en quête de repères et d’inspirations.

« Il n’est pas nécessaire d’avoir un site internet et d’effectuer soi-même ses livraisons pour être e-commerçant, d’autant plus que ce sont des tâches complexes et coûteuses que l’on souhaite développer à grande échelle. Je recommande ainsi aux aspirants entrepreneurs de l’e-commerce, si cela est pertinent pour leur activité, de s’adosser à une market-place telle que Kaymu pour écouler leurs produits», conseille Candace Nkoth Bisseck.

« J’ai la chance avec mon équipe, depuis 2014, de contribuer quotidiennement à l’alphabétisation numérique de milliers de commerçants. Nous leur avons permis de générer des revenus supplémentaires en vendant au-delà de leur boutique, au-delà de leur ville, le tout grâce à l’internet et à l’éducation que nous leur avons apportée »,  poursuit -elle.

Candace Nkoth Bisseck consacre l’essentiel de son temps à aider les gens à améliorer leur vie, leurs affaires et leur carrière grâce à l’innovation, aux technologies numériques. Elle soutient le travail de différents acteurs du numérique via sa plate-forme, collabore avec des institutions telles que les Nations unies, l’Organisation mondiale du commerce et différents gouvernements dans le périmètre du numérique, levier du développement.

Cissé Dimi

Légendes et crédits photo : 

Candace Nkoth Bisseck

Notification: 

Non