Education : Willy Bakonga publie le calendrier scolaire réaménagé

Lundi 27 Juillet 2020 - 18:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), Willy Bakongo, a rendu public ce calendrier au cours d’une conférence tenue le lundi 27 juillet dans son cabinet de travail.

 

Le calendrier réaménagé de la reprise des cours concerne spécialement les élèves finalistes des écoles primaires et secondaires. Pour Willy Bakonga, les élèves reprendront les cours pendant un mois. « C’est un mois de reprise des cours. Sur vingt-six millions d’élèves, seuls trois millions vont reprendre le chemin de l’école ce lundi 3 août », a-t-il déclaré.

Selon ce calendrier réaménagé, la reprise des cours est prévue pour  le lundi 3 août et la clôture de l’année 2019-2020 interviendra le3 septembre 2020. Le test national de fin d’études primaires (Tenafep) aura lieu du 13 au 14 août. Quant à l’examen d’État, il sera organisé du 24 au 27 août. Pour les hors sessions, la dissertation est prévue pour le 17 août et le français oral du 19 au 22 août 2020.

Répondant à la question sur le paiement de participation aux frais de Tenafep, le ministre Willy Bakonga souligne que seules les écoles privées sont concernées. « Seules les écoles privées payeront les frais de participation, les écoles de l’État et conventionnées sont dans la logique de la gratuité de l’enseignement ». Au contraire, a-t-il poursuivi, pour l’examen d’État, toutes les écoles payeront les frais fixés par les gouverneurs des provinces.

Le respect des mesures barrières

Compte tenu de la pandémie de covid, Willy Bakonga insiste sur le respect strict des mesures barrières. « Chaque école mettra à son entrée des conditions de mesures barrières, notamment le prélèvement de la température, le port obligatoire du masque ainsi que le lavage des mains ». S’agissant de la reprise des cours pour les classes montantes, Willy Bakonga a déclaré : « La reprise des cours des classes montantes n’est pas encore à l’ordre du jour.  Le gouvernement réfléchit sur cette question.»

Blandine Lusimana

Légendes et crédits photo : 

Le ministre de l'EPST lors de la conférence de presse

Notification: 

Non