Egypte 2019 : difficile à jauger, l'Ouganda veut créer la surprise (groupe A)

Dimanche 16 Juin 2019 - 22:15

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Pour la septième participation de son histoire, la deuxième consécutive, l’Ouganda débarque en Egypte sans que l’on sache réellement quoi en attendre. Arrivée en tête d’un groupe L relativement abordable, l’équipe entraînée par Sébastien Desabre n’a pas démérité, mais a subi une grande mutation.

En effet, seuls onze joueurs ayant disputé la CAN 2017 seront présents au pays des Pharaons. Et parmi les partants, le trio Massa-Sserunkuma-Mawejje qui pesait, jusqu’à sa retraite internationale en 2017, la bagatelle de deux cent huit sélections et quarante-quatre buts (dont vingt-deux pour Massa, dont se souviennent les supporteurs des Diables rouges).

Le technicien français peut toutefois compter sur le co-meilleur buteur de l’histoire de Cranes, Farouk Miya (vingt-deux buts en cinquante-neuf sélections), sur son capitaine et gardien, Denis Onyango, le défenseur du TP Mazembe, Joseph Ochaya, ou l’attaquant du SC Simba, Emmanuel Okwi (vingt et un buts en sélections).

Mais au sein d’un effectif éclectique, qui rassemble des éléments de quatre continents (Afrique, Asie, Europe et Amérique du Nord), l’ancien entraîneur de Boukama Kaya (au Recreativo Libolo) a été contraint de ratisser large et d’appeler des éléments sans club, dont le vétéran et recordman de sélections (cent une), Godfrey Walusimbi.

Bien malin, donc, qui pourra jauger les Grues (Cranes) ougandaises, placées dans un groupe compliqué avec l’Egypte, la République démocratique du Congo (RDC) et le Zimbabwe. Leur jeu collectif, parfois rugueux, fondé sur l'explosivité et la mobilité, a de quoi gêner les Pharaons (20 juin), voir les Congolais (22 juin), et promet des duels musclés face aux Warriors (26 juin).

En attendant, les Cranes ont débuté la préparation courant mai, avec les locaux, puis avec les expatriés, aux Emirats arabes unis. Après un premier nul face au Turkménistan (0-0), le 9 juin, ils ont battu la Côte d’Ivoire, le 15 juin.

Les vingt-trois Grues d’Ouganda

Gardiens : Denis Onyango (Mamelodi Sundowns/Afrique du Sud), Jamal Salim Magoola (Al Hilal/Soudan), Robert Odongkara (Adama City FC/Ethiopie)

Défenseurs : Bevis Mugabi (Yeovil Town/Angleterre/5e division), Nicholas Wadada (Azam FC/Tanzanie), Timothy Awanyi (KCCA FC), Hassan Wasswa Mawanda (Sans club), Ronald Mukiibi (Ostersunds/Suède), Murushid Juuko (Simba/Tanzanie), Godfrey Walusimbi (Sans club), Isaac Muleme (FK Viktoria Zizkov/République tchèque/2e division), Joseph Ochaya (TP Mazembe/RDC). 

Milieux : Moses Waisswa et Tadeo Lwanga (Vipers SC), Khalid Aucho (Church Hill Brothers FC/Inde), Michael Azira (Montreal Impact/MLS), Farouk Miya (HNK Gorica FC/Croatie), William Kizito Luwagga (Shakhter Karagandy/Kazakhstan), Allan Kateregga (Maritzburg/Afrique du Sud), Emmanuel Okwi (Simba SC/Tanzanie).

Attaquants : Patrick Kaddu et Allan Kyambadde (KCCA FC/Ouganda), Derrick Nsibambi (Smouha/Egypte).

Camille Delourme

Légendes et crédits photo : 

La liste ougandaise pour cette CAN égyptienne / FUFA

Notification: 

Non