Élections provinciales : dernier virage avant le dépôt des candidatures

Jeudi 14 Juin 2018 - 17:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La Commission électorale nationale indépendante (Céni ) a remis, le 12 juin, quelques documents électoraux aux délégués des partis politiques à Kinshasa, dans le but de sensibiliser les futurs candidats à la députation à la procédure relative au dépôt des candidatures.

À quelques jours de la convocation de l'électorat, la Céni s’affaire et intensifie ses séances de travail pour être au point le 23 juin, date prévue pour l'ouverture des bureaux de traitement des dossiers des candidats qui, le jour suivant, sont censés déposer leurs dossiers de candidatures. Pour l’heure, la Centrale électorale est en train de mettre les bouchées doubles en procédant aux derniers réglages avant cette opération. D’où le sens à accorder à la rencontre que le vice-président, Norbert Basengezi, a eu le 12 juin avec les délégués des partis et regroupements politiques.

Cette tripartite entre la Céni et ses partenaires politiques était une occasion pour le vice-président de cette structure de sensibiliser les futurs candidats à la procédure de dépôt des candidatures. Il s'est agi, pour lui, d’expliciter à l'intention de ses interlocuteurs les méandres qui entourent cette procédure, pour éviter tout contentieux qui résulterait du non- respect des normes édictées.  

Dans la foulée, des formulaires de déclaration de candidature ainsi que des guides du candidat aux élections provinciales ont été remis aux délégués des partis et regroupements politiques présents. Une façon de les armer moralement en mettant à la disposition des candidats potentiels des outils nécessaires pouvant leur permettre de déposer aisément leurs dossiers selon les règles. Au cours de cette même rencontre, les délégués des partis et regroupements politiques ont été informés sur le fait que la caution, pour prendre part aux élections provinciales, est fixée à un million de francs congolais (environ six cent dix dollars américains) par siège pourvu. Cet argent sera payé à la Direction générale des recettes administratives et domaniales et non à  la Céni, a-t-on précisé.

Concernant les cinq cent mille francs congolais payés en 2015 pour les provinciales de 2016 qui n’ont pas été finalement organisées, la Céni a rejeté l’option de leur remboursement, indiquant qu’ils vont servir d’acompte pour les scrutins provinciaux à venir, quitte à ce que les partis et regroupements politiques ne modifient pas leurs listes déposées cette année-là.

Concomitamment à la réunion du comité de liaison Céni-Partis et regroupements politiques, la formation des deux mille cent seize agents pour la réception des candidatures des  élections du 23 décembre se poursuit. Le rapporteur adjoint de la Céni, Onésime Kukatula, a donné le coup d'envoi à partir de Goma (Nord-Kivu) où quatre-vingt-dix-sept agents seront formés. D’après lui, cette formation vise à éviter au maximum du possible les contentieux des listes. « Nous allons former ces agents avec l’objectif de minimiser les taux des contentieux et de minimiser la déperdition. C’est pour cela que nous insistons sur le professionnalisme, de sorte que tous les candidats soient reçus correctement. Qu’ils présentent correctement leurs dossiers de façon à ce qu’ils n’y ait pas beaucoup des contestations », a-t-il déclaré.

                        

Alain Diasso

Notification: 

Non