Electricité : Brazzaville dotée de vingt nouveaux transformateurs

Samedi 19 Septembre 2020 - 16:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Construit dans le cadre du Projet eau, électricité et développement urbain (Peedu), cofinancé par le gouvernement et la Banque mondiale (BM), ces postes de transformation électrique permettront d’améliorer la desserte électrique dans les quartiers, de renforcer les réseaux existants et de mettre fin au phénomène de délestage.

La cérémonie de transfert de responsabilités et de mise en service officielle des vingt nouveaux postes de transformation électrique Moyenne tension (MT) et Basse tension (BT) et réseaux BT associés réalisés à Brazzaville s’est déroulée le 18 septembre au CSI Ebina, à Ouenzé. Confiés au groupement MBTP/CELEC, le coût de ces travaux qui ont duré neuf mois s’élève à plus de trois milliards FCFA.

Le projet de construction de ces infrastructures électriques vise, entre autres, l’augmentation du nombre de postes de transformation par la garantie de la puissance nécessaire et l’amélioration de la qualité de l’énergie électrique distribuée aux consommateurs ; l’extension du réseau BT pour assurer la desserte des zones non desservies en électricité. Il vise également le raccordement des nouveaux clients et l’augmentation du chiffre d’affaires de la société Energie électrique du Congo (E2C) et l’éclairage public autour des nouveaux postes.

En effet, le groupement MBTP/CELEC a dû réaliser ce déploiement pour, entre autres, installer 39 909 ml de réseau BT permettant de reconfigurer le réseau existant. « Ce sont 2 496 poteaux en bois et 486 poteaux métalliques qui ont été mis en œuvre avec 500 luminaires fixés. Ces vingt nouveaux postes viennent décongestionner trente-un postes existants et leur impact porte sur environ 60 000 habitants », a souligné le coordonnateur du projet Peedu, Maurice Bouesso, dans la présentation du projet.

L’administrateur-maire de Ouenzé, Marcel Nganongo, dont l’arrondissement a abrité la cérémonie symbolique de remise officielle de ces vingt nouveaux postes, a déclaré qu’il s’agissait d’un précieux cadeau que le gouvernement a offert à la population.

Principal bénéficiaire de cet investissement, le directeur général d’E2C, Jean Bruno Adou Danga, s’est félicité du travail abattu par le groupement MBTP/CELEC. Selon lui, c’est un travail bien fait des points de vue du génie civil et du génie électricité. « Nous sommes très contents , très ravis de ce travail. Félicitations à l’entreprise et à la Banque mondiale ! Veillez à la sécurisation des installations, faire un effort pour abandonner les cycles de construction, destruction, reconstruction. Dès qu’on a construit, c’est un acquis et on ne peut plus y revenir », a-t-il ainsi exhorté la direction départementale de Brazzaville.

Le conducteur des travaux génie électricité au groupement MBTP/CELEC, Venant Bollo-Zorro, s’est réjoui du fait que le gouvernement ne cesse d’accompagner les entreprises locales dans la mise en œuvre des projets de grande envergure. « C’est une fierté de contribuer à la construction de telles infrastructures et nous ne pouvons qu’être contents. Aujourd’hui, nous avons réalisé un grand projet qui consiste à construire vingt nouveaux postes et un réseau BT associé, donc le groupement MBTP/CELEC est capable de réaliser les grands travaux d’électricité au Congo et partout ailleurs », a-t-il souligné.

Notons que la cérémonie a été présidée par le directeur de cabinet du ministre de l’Energie et de l’Hydraulique, Yannick Nkodia, en présence de son collègue de l’Equipement et de l’Entretien routier, Frédéric Manienze.

Parfait Wilfried Douniama

Légendes et crédits photo : 

Yannick Nkodia coupant le ruban symbolique ; les officiels après la cérémonie/Adiac

Notification: 

Non