Eliminatoires CAN 2021 : la RDC loupe la victoire face à la Gambie

Mardi 19 Novembre 2019 - 16:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Les Léopards ont fait jeu égal 2-2, le 18 novembre à Banjul, avec les Scorpions, en match comptant pour la deuxième journée du groupe D des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) qui se jouera, dans deux ans, au Cameroun.

Après le nul décevant de zéro but partout à domicile, le 14 novembre, face aux Panthères du Gabon, les poulains du nouveau sélectionneur congolais, Christian N’sengi Biembe, avaient besoin d’une victoire pour afficher clairement leurs ambitions dans le groupe D. Pour ce match, le coach a changé des joueurs, mais aussi le dispositif tactique.

Le 4-3-3 de la première journée contre le Gabon s'est transformé en 3-5-2, avec une défense composée de Marcel Tisserand, Chancel Mbemba et Christian Luyindama, alors que Jordan Botaka et Arthur Masuaku ont été placés respectivement dans les couloirs droit et gauche. Wilfried Moke a été l’essui-glace devant la défense et GiannelliImbula positionné comme maître de jeu au milieu du terrain. Les trois joueurs offensifs ont été Jackson Muleka et Jonathan Bolingi sur les flancs, Cédric Bakambu comme fixateur devant la défense gambienne.

La République démocratique du Congo (RDC) a la mainmise du milieu de terrain, Imbula touchant énormément de balles et les conservant bien grâce à sa technique. Mais les Léopards n’arrivaient pas encore à emballer le match. Quant à la Gambie, évoluant en contre-attaque, paraissait bien plus incisive avec Mussa Barrow d’Atalanta de Bergame en Italie, Modou Barrow de Reading en Angleterre et Boubacar Jobe. Mais la domination congolaise s'est concrétisée à la 43e mn, avec l’ouverture du score par Cédric Bakambu qui prolongeait, dans les buts, une tête de Luyindama sur un corner de GiannelliImbula.

Au début de la seconde période, les Scorpions montraient plus d’envie. Et sur une offensive, le capitaine Pa ModouJagne égalisait de la tête, profitant du laxisme et manque d’engagement dans la défense congolaise. Blessé, Luyindama est remplacé par Mukoko Amale. Touché et émoussé après un gros abattage au milieu de terrain, Imbula cède sa place à Samuel Moutoussamy qui fait son apparition pour la première fois en match officiel, lui qui n’avait été aligné contre le Gabon à la suite d'un problème administratif. Ces remplacements vont apporter un changement du dispositif tactique qui passe de 3-5-2 à 4-4-2. Bolingi a été remplacé, pour sa part, par Paul-José Mpoku. Et les Léopards emballaient la partie, se projetant dans le camp adverse.

A la 74e mn, Arthur Masuaku déboulait sur son côté, trouvant Jackson Muleka dans l’axe. La frappe du joueur du TP Mazembe en dehors de la surface de réparation gambienne, très légèrement détournée, se logeait au fond des filets adverses. Les Léopards reprenaient l’avantage au score et continuaient d’emballer le match, cherchant un troisième but qui serait certainement plus sécurisant. Mais ils s’exposaient aussi à des contre-attaques… Dans les dernières minutes, les Scorpions confisquaient le cuir, tentant de faire le siège du camp des Léopards. On jouait la 90+2e mn, lorsque Boubacar Jobe s’infiltrait sur le flanc gauche, dans la surface de réparation des Congolais. Le joueur de Mjallby, en Suède, décochait une frappe que le gardien de but Kiassumbua ne parvenait pas à détourner. Deux buts partout, c’est le résultat de cette rencontre au cours de laquelle les Léopards ont certes fait le jeu, mais ne sont pas arrivés à conserver l’avantage au score.

Dans l’autre match du groupe disputé le 17 novembre à Franceville, les Panthères du Gabon ont dominé les Palancas Negras d’Angola par deux buts à un. Au classement, la Gambie garde la tête avec quatre points, devant le Gabon qui en compte également quatre. La RDC occupe la troisième place avec deux points devant l’Angola (zéro point). La troisième journée est prévue en mars 2020. Les Léopards tenteront de dévorer les Palancas Negras alors que les Panthères devront faire gaffe aux morsures des Scorpions.

Martin Enyimo

Légendes et crédits photo : 

Les Léopards de la RDC, le 18 novembre 2019, à Banjul

Notification: 

Non