Energie : la Centrale électrique du Congo passe de 314 à 484 mégawatts

Mardi 18 Février 2020 - 19:10

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La mise en marche le 18 février de la troisième turbine de la Centrale électrique du Congo (CEC) va renforcer l'offre de cette société anonyme détenue à 80% par l État congolais et à 20% par la compagnie pétrolière Eni. 

Au cours de la cérémonie d'inauguration, placée sous l'autorité du président de la République, les principaux orateurs ont rappelé le rôle de l'électricité dans le développement économique tout en saluant l'ambition du gouvernement congolais de poursuivre la mise en œuvre de son projet de boulevard énergétique, destiné à connecter l'ensemble du territoire national.

Le ministre de l’Energie et de l'Hydraulique, Serge Blaise Zoniaba, a, notamment indiqué que la CEC est disposée à conclure des partenariats avec des sociétés privées intéressées par ce secteur porteur.

Le représentant Afrique de l’ouest et du centre d’Eni, Guido Brusco, a annoncé qu'à terme la Centrale pourrait se doter d'une quatrième turbine et envisager d'exporter le courant dans la sous-region.

Heureuse d'abriter la Centrale dans sa circonscription administrative, la maire de Ngoyo, sixième arrondissement de Pointe-Noire, Yolande Edith Ketta Bangui, a indiqué que la société a permis à plusieurs foyers d'avoir accès à l'électricité.

Tous les trois ont insisté sur la modernisation du réseau de transport existant pour assurer une meilleure distribution de l'offre.

Après quoi le président Denis Sassou N'Guesso a coupé le ruban symphonique puis effectué une visite guidée de la Centrale avant de mettre la nouvelle turbine en marche et signer le livre d'or dans la tour de contrôle de la société.

 

La Rédaction

Notification: 

Non