Environnement : Emile Ouosso organise l’opération de salubrité

Lundi 6 Janvier 2020 - 14:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le ministre de l’Equipement et de l’Entretien routier a mené, le 4 janvier, au sein de sa tutelle l’opération d'assainissement public, conformément à la circulaire du Premier ministre.

L’insalubrité ambiante qui domine les villes et villages du pays, semble être aux antipodes de la politique du gouvernement en matière de protection de l’environnement, d’hygiène et du cadre de vie. Ainsi, il a été instauré l’organisation de l’opération de salubrité publique, le premier samedi de chaque mois. « Il est désormais organisé sur toute l’étendue du territoire national, le premier samedi du mois, de 7h00 à 10h00, une opération de salubrité publique ‘’villes, villages et habitations propres’’ », extrait de la  circulaire.

Dès les premières heures de la matinée, le personnel du ministère de l’Equipement et de l’Entretien routier ont pris d’assaut les espaces verts de ce département. Sous le bruit assourdissant d’une tondeuse, les travailleurs présents, manches retroussées, râteaux, pelles, brouettes, machette à la main, travaillent avec détermination pour rendre salubre leur environnement. « Nous sommes dans un beau domaine qui est bien boisé. Comme la pluviométrie est tellement forte, aussi bien ici que partout dans le pays, la végétation pousse très vite. Raison pour laquelle le mot d’ordre est le bienvenu », a déclaré à cette occasion, le ministre de l’Equipement.

Un rendez-vous aussi respecté au Bureau de contrôle du bâtiment et des travaux publics (BCBTP), où le personnel était également à la manœuvre. Au BCBTP, il y a de grands problèmes de végétation et d’assainissement, constate-t-il, avant d’envisager des réparations de quelques ouvrages pour garantir la sécurité sanitaire des travailleurs. « Nous sommes en saison pluvieuse. La qualité de l’herbe est favorable lorsque le sol est saturé. Vu le constat réalisé, nous sommes en train de voir comment trouver un samedi dans le mois, en plus du premier samedi, pour réaliser le travail manuel ici », a fait savoir le directeur de contrôle et de surveillance des travaux, Eric Kengue Nguimbi.

Pour prendre main de la gestion de la salubrité publique dans son département, Emile Ouosso envisage la création d’un espace vert en vue d’un entretien au quotidien, au lieu de se soumettre à cet exercice occasionnellement. « Au delà, nous avons conçu d’aménager un jardin moderne pour la récréation des travailleurs. Pour ce faire, nous avons mis à contribution tous nos ingénieurs pour un concours du meilleur dessinateur de jardin. Un jardin sera plus facile à entretenir que chaque fois de nettoyer une brousse qui pousse très vite », a-t-il affirmé.

Lancée le 3 novembre 2018, cette opération vise à mettre tous les acteurs des administrations publiques et privées, devant leurs responsabilités en matière de préservation de l’environnement. Le but est de favoriser la prise de conscience collective de l’urgence environnementale et de faire participer les Congolais à l’effort de l’amélioration du cadre de vie.

Josiane Mambou Loukoula

Légendes et crédits photo : 

: Emile Ouosso au BCBTP

Notification: 

Non