Expérience : le Sauna à la congolaise ou le « Tchioko » peut traiter le coronavirus

Lundi 13 Juillet 2020 - 17:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

D’après une étude empirique du Dr Sylvère Malonga, médecin américain d’origine congolaise vivant entre Brazzaville et Chicago aux Etats-Unis, le Sauna tel qu’il est fait à la congolaise guérirait la maladie de coronavirus grâce à  ses effets thérapeutiques.

« L’élévation mécanique de la température du corps par le Tchioko  permet aux cytokines d’envoyer un message à l’hypothalamus qui est au cerveau de dire  au system immunitaire de mobiliser les anticorps, les macrophages, leucotriènes de faire la sentinelle sur le corps pour se débarrasser des corps étrangers, dans ce cas le virus du coronavirus », souligne l’étude du Dr Malonga.

C’est dans une lettre publiée le 10 juillet à l’attention de ses « chers compatriotes et autorités gouvernementales » que le médecin a dressé les résultats de son observation, réalisée sur des expériences vecues, capable de répondre aux aspirations des Congolais.  

« Je m’adresse à vous tous pour apporter une solution à la congolaise pour enrayer ce mal qui sévit notre pays et le monde entier », appelle le Dr Sylver Malonga.

Pour préparer ce sauna la formule est simple, précise t-il. Il faut d’abord se procurer d’un sceau en métal ou une grosse marmite, la remplir avec les diverses feuilles comme celles de manguier, d’avocatier, de Safou, de citronnelle, etc puis mélanger avec assez d’eau et porter le tout à ébullition complète. Prendre ensuite une chaise basse et mettre le contenu bouilli sous les pieds, se couvrir de plusieurs draps ou des couvertures lourdes afin de créer un champ hermétiquement fermé. Il ne restera plus qu’a humer la chaleur et les vapeurs du contenu pendant 10 à 15min et transpirer abondemment.

Si la pratique est bien connue au Congo où plusieurs cultures usent des différentes recettes depuis, le Dr Malonga y apporte une preuve scientifique suffisante pour l’utiliser comme alternatif à la médecine moderne. « Par défaut de vaccin et de traitement efficace de coronavirus, notre médecine non conventionnelle  pourra répondre », assure t-il.

« L’élévation de la température du corps par le Tchioko relaxe les vaisseaux  sanguins superficiels et intérieures afin que la circulation du sang atteigne tous les organes affectés. Le flux du sang permet aussi d’approvisionner les organes atteints par le virus en nutriments, en oxygène et en anticorps afin que ces organes ne meurent pas. Pour éviter le collapse de ses organes qui peut entraîner la mort de l’organisme », explique le Dr Malonga.

Le médecin va plus loin. Selon lui, « l’élévation de température par le tchioko attenue le virus dans le corps, en défigurant ses protéines, du coup il devient moins virulent et voire même sa mort in vitro ».

Homologuer la pratique du sauna dite tchioko

En même temps que le médecin congolais propose aux autotités l’adoption de ce traitement pour des sujets présentant des symptomes, il appelle son homologation comme pratique tenant compte des recommandations des experts. Il suggère l’ouverture d’une recherche scientifique à ce sujet afin que les résultats soient publiés dans les journaux scientifiques.

« Le gouvernement à travers la task force pourrait mettre les moyens financiers à ce groupe de scientifiques pour élaborer une publication concernant les attributions et les prouesses du Tchioko », conseille t-il appelant à l’occasion au respect des mesures barrières et de prévention.

Le Dr Sylvère Malonga n’est pas à sa première contribution depuis de début de la pandemie au Congo. En avril dernier, quelques jours seulement après l’annonce du confinément, il alertait déjà sur les bienfaits du port obligatoire du masque par tous, expliquant que le confinément n’était pas la solution idoine.

Le Congo affiche à ce jour un peu plus de 2200 cas de contaminés au Covid-19 avec 615 patients guéris. Alors que la courbe est encore loin d’atteindre son vériitable pic, la multiplication des moyens thérapeutiques et de prévention, à l’instar du Sauna à la congolaise, est une piste à bien découvrir.

 

 

Quentin Loubou

Légendes et crédits photo : 

Dr Sylvère Malonga

Notification: 

Non