Football féminin : Agnès Rubenga fait le point de la situation d’arrêt du championnat de Kinshasa

Samedi 16 Mai 2020 - 11:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Secrétaire de la Commission provinciale de football féminin de Kinshasa, Agnès Rubenga donne la position de son entité par rapport à la décision de la Fécofoot  d'arrêter définitivement la saison sportive à la suite de la propagation de la pandémie du coronavirus.

Comme toutes les autres compétitions de football au pays, le championnat de football féminin de Kinshasa est à l’arrêt à cause de la décision de la Fédération congolaise de football association (Fécofa) prise le 16 mars 2020, dans le cadre de la lutte contre la propagation de la pandémie du coronavirus en République démocratique du Congo.

L’instance faîtière du football congolais a d’ailleurs pris l’option de l’arrêt définitif du championnat au regard du temps beaucoup trop long de l’arrêt des activités liées au football. Intervenant sur actualite.cd sur cette situation inhabituelle, Agnès Rubenga a donné quelques éclaircissements sur les alternatives à prendre par son entité sportive. « Nous également, nous ne sommes pas épargnés de cette mesure de la Fécofa, parce que nous dépendons de cette structure sportive. Nous attendons tous la décision, mais si jamais on levait l’option d’annuler la saison, ce sera l’exception chez nous en football féminin puisque le championnat tendait vers sa fin et je ne pense pas que chez nous, nous parlerons d’une année blanche », a-t-il indiqué. Et de préciser : « Si on annule la saison, nous n’allons pas tenir compte du classement de la saison passée pour plusieurs raisons, notamment le tenant du titre de la saison passée s’était retiré du championnat et la deuxième ne fait pas bonne figure. Donc, nous allons plutôt prendre en compte le classement ou résultat de la saison en cours

Explicite, Agnès Rubenga a ajouté : « C’est vrai, la pandémie du coronavirus a bouleversé tout, mais concernant la Coupe du Congo ou championnat national, la décision viendra au niveau de la Commission nationale de football féminin qui en est l’organisatrice. Les clubs qui prendront part, si jamais la Coupe du Congo se jouait, ce sera les deux ou trois premiers clubs si on nous le demande ». C’est avec beaucoup de difficultés et, surtout, la volonté des dirigeants et des clubs que le championnat provincial de football féminin de Kinshasa est organisé. Le FCF Amani CS a dominé les débats, suivi du CS Bikira (qui était troisième et a pris la deuxième place le retrait de deuxième) et du FCF Espoir de Bandal. Le football féminin de la République démocratique du Congo a besoin d’un soutien financier sûr pour être plus compétitif et se développer de manière à rivaliser efficacement avec d’autres pays sur le continent.

Martin Enyimo

Légendes et crédits photo : 

Agnès Rubenga

Notification: 

Non