Football. Jonathan Bwanga : « Je m’entraîne en salle de musculation pour maintenir la forme »

Mercredi 13 Mai 2020 - 16:30

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

C’est depuis le 16 mars 2020 que la Fédération congolaise de football association (Fécofa) a suspendu toutes les activités liées au football, les athlètes se débrouillent pour se maintenir en forme et c’est très dur de s’entraîner seul, sans être vraiment suivi et superviser. C’est le cas du défenseur axial international du FC Renaissance du Congo, Jonathan Bwanga Simba.

« Malgré cette période difficile avec la suspension du championnat, on reste à la maison, pas de foot, je m’entraîne seulement en salle de musculation pour maintenir la forme », a-t-il confié au Courrier de Kinshasa. Arrivé cette saison au FC Renaissance du Congo en provenance du FC MK de l’homme d’affaire Max Mokey, Jonathan Bwanga s’est rapidement imposé comme une valeur sûre dans la défense centrale des Renais de Kinshasa. « Ça se passe bien en club. J’ai été bien accueilli à mon arrivée dans Renaissance du Congo, comme un cadet de la famille, j’ai retrouvé des aînés que je côtoyais déjà avant d’être dans le club, et ils m’ont bien accueilli », a-t-il dit.

Il a aussi évoqué sa première expérience chez les Léopards locaux. Il fait partie du groupe qui a remporté la première édition du tournoi international de football de la République démocratique du Congo (Tifoco) disputé en janvier 2020 à Kinshasa. Les Léopards locaux, -actuellement conduits par le sélectionneur Mihayo Kazembe qui a pris la place de Christian N’sengi Biembe désormais sélectionneur uniquement des Léopards A-, se sont imposés en battant d’abord les Diables Rouges du Congo Brazzaville (un but à zéro), avant de gagner la finale du tournoi face aux Menas du Niger (trois buts à un). Et Jonathan Bwanga a été titularisé lors du premier match des Léopards locaux contre les Diables rouges du Congo Brazzaville par Christian N’sengi, match gagné par un but à zéro. « J’ai été très content de ma première expérience avec la sélection A’, j’ai fait un très bon travail en club pour ensuite mériter la sélection, j’ai vraiment été ravi de faire partie des Léopards locaux, c’est un rêve qui se réalise. En tant que jeune joueur, c’était quelque chose d’exceptionnel, l’accueil a été très bon.C’estune très grande fierté de porter le maillot de l’équipe nationale ».

Et d’ajouter quant à la suite de sa carrière : « Pour la saison prochaine, j’espère en Dieu qui est le maître des temps et des circonstances, c’est lui qui va nous diriger où il voudra pour la saison prochaine, ou on va rester dans Renaissance du Congo où je me sens bien », a-t-il soufflé. Jonathan Bwanga a relevé deux grandes préoccupations du football congolais : « La plus grande difficulté du football congolais pour moi, c’est d’abord l’arbitrage et le non-respect du calendrier des matchs qui perturbe le déroulement du championnat ».

Parcours de Jonathan Bwanga…

Diplômé en électricité, Jonathan Bwanga a su concilier le football aux études, car il a pu obtenir son diplôme de licence comme topographe à l’Institut des bâtiments et des travaux publics (IBTP)/Ngaliema à Kinshasa. Mais, le football, c’est pour l’instant son occupation majeure. Et ce natif du quartier Mososo dans la commune de Limete à Kinshasa et dont le père et son frère Éric Bwanga (Aigles Verts, Bukavu Dawa, Muungano et Makila de Kikwit) ont été footballeurs avant lui vise de devenir footballeur professionnel et rêve d’évoluer un jour au sein de l’Olympique de Marseille en France.

Avant de jouer pour Renaissance du Congo, Jonathan Buanga a donc eu un parcours de labeur, ayant fait ses débuts dans la catégorie pupille et junior au sein de l’équipe de Conquistadors des vainqueurs. Il a ensuite évolué dans l’Espoir de Kalamu en troisième division pour ensuite être transféré dans RC Bandal en première division. Il s’est ensuite retrouvé dans la formation de Royal où il n’a disputé qu’une mi-saison avant d’être transféré dans l’Académie d’Ujana. Il y a retrouvé ses coéquipiers des sélections nationales d’âge comme William Likuta (actuellement dans Daring Club Motema Pembe), Ernest Luzolo Sita (actuellement dans V.Club), etc.

Après Ujana, Jonathan Bwanga a intégré le FC MK de l’homme d’affaires Max Mokey Nzangi. Avec ce club, il a disputé la Coupe du Congo et réalisé un match exceptionnel contre Renaissance du Congo (zéro but partout), une prestation qui a attiré l’attention des dirigeants du club orange de Kinshasa. « C’est après cette rencontre que j’ai été sollicité pour intégrer la formation de Renaissance du Congo où j’ai retrouvé mes aînés Hervé Apinda, Yvon Bukasa, et d’autres que je connaissais déjà au championnat de l’Entente provinciale de football de Kinshasa (EPFKIN) », a-t-il affirmé. Et il a laissé entendre : «Mon premier coach dans Renaissance du Congo, Papy Kimoto Okitankoy, m’encourageait beaucoup à mon arrivée et m’a permis de vaincre la frousse afin de laisser mon talent s’exprimer. J’ai aussi été façonné par des entraîneurs Eric Tshibasu, Bukasa, Zola, Maxence ».

Son premier match de championnat national, c'était contre Sanga Balende. Titulaire, Jonathan Bwanga a été impressionnant dans l’axe de la défense, mais il y a eu des troubles des supporters et l’équipe a failli être suspendu pour deux ans.  Mais, à la fin, la Fécofa a levé la mesure de suspension prise par la Linafoot.

Martin Enyimo

Légendes et crédits photo : 

Jonathan Buanga Simba

Notification: 

Non