Forêts: l’unité forestière Mounoungou Mboumba confiée à la société Agri Trans & Co

Samedi 7 Septembre 2019 - 16:36

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le gouvernement congolais et la société Agri Trans et Co ont signé, le 6 septembre à Dolisie, chef-lieu du Niari, une convention d’aménagement et de transformation du bois de l’unité forestière d’exploitation de Mounoungou Mboumba, dans le district de Moutamba.

« Ce contrat de partenariat qui vient d'être signé permet aux parties signataires de respecter les engagements au bénéfice de la population congolaise », a déclaré Dimi Yoka Favy Rolland, directeur général de la société Agri Trans et Co.

L’unité d’exploitation Mounoungou Mboumba, située dans l’unité d’aménagement sud 5 Mossendjo zone 2 Niari du secteur forestier sud, comporte plusieurs essences forestières dont l’okoumé, le bilinga, le dibetou, le padouk et le niové.

Au terme de cette convention, l’Agri Trans s’engage, entre autres, à élaborer un plan d’aménagement à partir de la deuxième année, installer une unité de sciage et de menuiserie, électrifier la base vie et industrielle par un générateur, mettre en place une unité de lutte anti braconnage en vue d’assurer la protection de la faune sauvage dans la concession.

De même, elle devra appuyer la population à développer les activités agro pastorales autour de la base vie, respecter la législation et la réglementation en matière d’environnement et de responsabilité sociétale comme prévu dans le cahier des charges élaboré par le ministère de l’Economie forestière, en partenariat avec le Programme des Nations unies pour le développement.

L’unité forestière de Mounoungou Mboumba s’étend sur une superficie de 22 588 hectares avec des prévisions estimées à 5 854 000 000 FCFA pour un volume d’exploitation de 14 518 m3. Quant à l’unité de sciage, elle a une capacité de 10 162 m3.

La société prévoit, en outre, la mise en place d’un centre de formation et de recyclage afin de résolver tant soit peu le chômage des jeunes.

Au plan socioéconomique du département du Niari, il est prévu, après concertation avec la population, les autorités locales et l’administration forestière, l’entretien permanent des pistes agricoles, notamment les tronçons routiers Tsimba-Koumoutsanga ; Kabanla-Ngoua 2.

Toujours dans le cadre de la responsabilité sociétale de l’entreprise, la société Agri Trans et Co devra fournir du carburant à la préfecture du Niari, au conseil départemental et à la sous-préfecture de Moutamba. Aussi, elle doit pourvoir les centres de santé intégrés (CSI) de Tsimba, Mabafi, Titi et Mouyitouba en produits pharmaceutiques nécessaires pour les premiers soins de la population de cette contrée.  A cet appui s’ajoute la construction d’un bâtiment en matériaux durables du CSI du village Mabafi et d’un forage pour la fourniture d’eau potable des villages d’Itsotso et de Titi.

Max Ferhynel Poudi, correspondant dans le Niari

Légendes et crédits photo : 

Les parties signataires de la convention d'aménagement/ DR

Notification: 

Non