Francophonie : la Tunisie accueille le dix-huitième sommet de l'organisation

Jeudi 14 Novembre 2019 - 18:41

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La rencontre, prévue dans la capitale Tunis, se tiendra les 12 et 13 décembre 2020 sur le thème « Connectivité dans la diversité : le numérique, vecteur de développement et de solidarité dans l’espace francophone ».

La trente-sixième conférence ministérielle de la Francophonie tenue à Monaco, le 30 et 31 octobre, sur le thème de la réconciliation de l’humanité et de la planète, a réuni trente-neuf ministres, cinq secrétaires d’Etat et trois cent soixante-dix-neuf délégués qui ont participé. Ils ont adopté le budget révisé de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), exercice 2020, ainsi que la programmation de l’OIF  révisée 2019-2022, adhérant ainsi aux propositions des réformes de la secrétaire générale.

A l’issue des travaux, l’Arménie a transmis la présidence de la Conférence ministérielle à la Tunisie dont la capitale accueillera, l'année prochaine, le dix-huitième sommet. La rencontre de Monaco a également permis d’adopter plusieurs autres résolutions sur les océans, le trentième anniversaire de la Convention des Nations unies relative aux droits de l’enfant, le rôle de l’innovation dans la promotion de la science, de l’éducation et de l’économie numérique ainsi que le cinquantenaire de la Francophonie. Parmi les décisions importantes, il y a également la tenue, du 23 juillet au 1er août 2021, à Kinshasa, en République démocratique du Congo, des IXes jeux de la Francophonie.

Tunis parée pour recevoir le sommet de l’OIF

De son côté, la Tunisie se prépare, depuis plusieurs mois déjà, pour la tenue du prochain sommet de la francophonie en 2020 dans sa capitale. Xinhua indique, dans ce cadre, que le ministre tunisien des Affaires étrangères, Khemais Jhinaoui, avait reçu, à Tunis, de la conseillère chargée de stratégies et instances à l’OIF, Vanessa Lamothe Latignon, et présidente du comité directeur du dix-huitième sommet de la Francophonie, le document des prérequis relatifs à ces assises.

A en croire cette source, lors de la réunion, le secrétaire d’État tunisien aux Affaires étrangères, Sabri Bachtobji, et une délégation de l’organisation avaient passé en revue les progrès accomplis dans la préparation de ce sommet, soulignant les acquis accomplis dans les domaines de logistique. D'après Xinhua, le ministre des Affaires étrangères avait réaffirmé, dans ce sens, la volonté de la Tunisie de « défendre les nobles valeurs et principes sur lesquels était fondée l’OIF et de soutenir les liens historiques qu’elle entretient avec cette organisation, dont Habib Bourguiba (premier président de la Tunisie post-indépendance) était l’un des fondateurs ».

Citant un communiqué parvenu à sa rédaction, Xinhua note que la diplomatie tunisienne a également affirmé sa volonté de « rendre ce sommet historique et extraordinaire afin de pouvoir contribuer efficacement à renforcer les échanges d’expertise et d’expériences entre les pays de l'OIF et à l’unification de la famille francophone ».

Lucien Dianzenza

Notification: 

Non