Gestion durable : une convention pour la protection des forêts

Samedi 26 Septembre 2020 - 13:55

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

La convention de partenariat relative à la mise en œuvre du plan d’investissement de la stratégie nationale REDD+ et des Objectifs de développement durable dans le secteur forestier a été signée, le 25 septembre à Brazzaville, entre la ministre de l’Economie forestière, Rosalie Matondo, et le président de la fondation l’Envol, Alexis Mayet.

Le partenariat conclu pour cinq ans entre les deux parties vise la promotion des objectifs de l’Agenda 2030 et constitue un formidable vecteur de mobilisation des acteurs non étatiques, porteurs de solutions concrètes bien au-delà des seuls enjeux climatiques. Il s’inscrit dans la droite ligne de la politique de gestion durable des écosystèmes naturels.

« La convention de partenariat que nous venons de signer intègre bien cette dynamique de synergie que le ministre de l’Economie forestière développe depuis plusieurs années, de sorte à élargir-in fine-le panel des acteurs non étatiques qui interviennent dans la gestion durable des forêts et la fondation l’Envol est, à cet effet, la bienvenue », a indiqué Rosalie Matondo.

Selon elle, le fort engagement de la République du Congo dans la Redd+ est irréversible. En effet, sa mise en œuvre est cependant subordonnée au développement des mécanismes de financements durables, tels que les transactions financières et paiements, basés sur les performances; l’objectif commun étant la réduction des émissions liées à la déforestation et la dégradation forestière, en mettant un accent particulier sur l’efficacité économique, le social et la responsabilité écologique, en vue de l’instauration d’une économie verte.

De son coté, Alexis Mayet, président de ladite fondation, a signifié que l’acte posé s’inscrit dans le droit fil des objectifs de la fondation l’Envol pour une gestion durable des forêts, afin d’accroître le stock carbone au niveau national, tout en garantissant les intérêts et la participation des communautés riveraines des massifs forestiers. « Aujourd’hui, la convention de partenariat que nous venons de signer avec le ministère de l’Economie forestière entre très bien dans l’objectif de notre fondation. A travers cette convention de partenariat, nous allons contribuer par nos actions à la réduction des émissions provenant de la déforestation, mais aussi de la dégradation des forêts en y introduisant des actions sociétales », a-t-il expliqué.

Et de poursuivre : « Nous mènerons également des actions de conservation des forêts, afin d’éviter les émissions de gaz qui vont contribuer à l’effet de serre donc lutter contre les changements climatiques, mais aussi apporter aux populations riveraines des ressources alternatives pour lutter contre la pauvreté ».

Pour ce faire, la fondation  s’engage à mobiliser des fonds, contribuer et vulgariser les textes législatifs et réglementaires liés à la gestion durable des forêts dans la le cadre de la mise en œuvre de la convention.

Notons que la fondation l’Envol est une organisation de la société civile dont le but est de contribuer aux efforts menés au niveau national pour le développement social, sanitaire et éducatif, mais aussi dans la protection de l’environnement et la sauvegarde de la biodiversité.

Gloria Imelda Lossele

Légendes et crédits photo : 

La ministre de l'Economie forestière et le président de la fondation l'Envol signant l'accord/ Adiac

Notification: 

Non