Haut-Lomami : des braconniers tuent trois hippopotames dans le territoire de Malemba-Nkulu

Lundi 10 Août 2020 - 16:45

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

L'information a été livrée par le député provincial Paul Ngoy Nsenga Binthelu.

Trois hippopotames ont été abattus, le 8 août, dans la rivière Kalume Ngongo dans la localité de Kamutombo/Mukubu, territoire de Malemba-Nkulu dans la province de Haut-Lomami en RDC, par des inciviques non encore identifiés et diligemment recherchés par la police et les éco-gardes du parc Upemba.

Le député provincial Paul Ngoy Nsenga Binthelu, président de la commission parlementaire locale chargée d’évaluer des dégâts perpétrés par les éléphants en divagation et d’autres catastrophes dans le Haut-Lomami, a confirmé l’abattage de ces espèces animales protégées. « Des inciviques ont tué trois hippopotames dans la rivière Kalume Ngongo. Le directeur provincial de l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN), Robert Muir, après avoir eu l’information, a directement contacté l’autorité provinciale afin de prendre toutes les dispositions nécessaires et procéder à l’arrestation de tous ces inciviques qui sont à la base du braconnage pour l’élimination de nos espèces protégées. L’administrateur du territoire de Malemba Nkulu a confirmé l’arrestation de deux personnes présumées être parmi les braconniers recherchés. L’enquête continue son cours », a-t-il déclaré à la presse.

Et il a ajouté : « Malgré l’aspect dangereux de ces animaux, il faut obtenir l’autorisation des autorités compétentes pour les abattre. Ces animaux sont protégés par les lois du pays et sont parmi nos richesses que nous gardons dans les parcs, ils attirent les touristes et contribuent à l’économie du pays. Je demande à la population de dénoncer tous les braconniers pour préserver le peu d’animaux qui nous reste. Nul n’est au dessus de la loi, nous sommes censés respecter la loi qui protège ces animaux. Les coupables doivent être arrêtés et dévoileront ceux qui les ont poussés à abattre ces animaux sans l’autorisation de l’Etat ».

Des éléphants en divagation…

Notons que l’élu local a aussi signalé la présence, depuis le 1er août, aux encablures du village Kalombo dans le territoire de Bukama d’un troupeau d’éléphants en divagation en provenance du parc Upemba. La population de cette contrée, en fuite, a alerté les autorités du Haut-Lomami de la présence massive des pachydermes. Paul Ngoy Nsenga Binthelu a de son côté saisi le directeur provincial Robert Muir de l’ICCN pour une intervention urgente afin d’éviter le drame en cette période de récolte des champs dans le Haut-Lomami. Aux dernières nouvelles, une équipe d’éco-gardes du Parc Upemba était en route avec la mission de protéger la population et leurs biens et organiser le refoulement des éléphants dans le parc, leur milieu naturel.

Martin Enyimo

Légendes et crédits photo : 

Un hippopotame abattu dans le territoire de Malemba Nkulu dans la province du Haut-Lomami

Notification: 

Non