Hydrocarbures : la SNPC va développer des partenariats pour la croissance économique

Jeudi 27 Février 2020 - 16:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Pendant la  quatrième édition de la Conférence internationale et exposition sur les hydrocarbures (CIEHC) que Brazzaville a abritée, il y a quelques jours, le directeur général de la Société nationale des pétroles du Congo (SNPC), Maixent Raoul Ominga, a annoncé que l’entreprise continuera à élargir son champ partenarial afin d’accroître l’impact de son activité sur l’économie nationale.

 

 

 

La SNPC, sponsor principal de la 4e édition de la CIEHC, veut rehausser le niveau de coopération avec d’autres géants de l’industrie pétrolière, dans l’intérêt mutuel, de sorte que la ressource contribue davantage à la croissance et serve de levier à la diversification de l’économie. Cette vision vise aussi à faciliter l’intégration régionale.

« La SNPC est bien placée pour accompagner toute société ou tout investisseur dans sa démarche de création de valeur dans le domaine des hydrocarbures au profit de toutes parties concernées », a indiqué Maixent Raoul Ominga, estimant que les échanges de Brazzaville devraient contribuer à ouvrir le secteur local aux innovations technologiques des secteurs pétrolier et gazier.

Les panels scientifiques de cette conférence internationale organisée sur le thème « Valoriser les ressources en hydrocarbures en vue de la diversification économique et de l’intégration régionale » ont porté, entre autres, sur la stimulation des investissements étrangers au Congo, les stratégies permettant de s’appuyer sur les infrastructures existantes en aval pour renforcer les capacités de raffinage et de distribution, les méthodes pour mettre fin au torchage du gaz, les stratégies de financement et de développement de la chaîne de valeur pétrolière et gazière…

En rappel, la Société nationale des pétroles du Congo est l’un des principaux acteurs du secteur dans le pays. Son rôle a été renforcé dans le nouveau code des hydrocarbures de 2016, qui lui accorde la titularité de tous les permis d’exploration et d’exploitation avec une participation minimum de 15%.

 

 

 

La Rédaction

Légendes et crédits photo : 

Le directeur général de la SNPC

Notification: 

Non