Inspection générale des finances : des cadres initiés au nouveau référentiel comptable

Jeudi 17 Octobre 2019 - 15:00

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Depuis le 16 octobre, à Brazzaville, des agents de l’État prennent part à une formation de quinze jours, sur le système comptable Ohada. Cette session est censée permettre aux participants d’être plus performants dans leurs missions de contrôle.

L'atelier vise à transmettre aux cadres et agents de l'inspection générale des finances les nouvelles connaissances sur l’utilisation du système comptable révisé de l’Organisation pour l'harmonisation en Afrique du droit des affaires (Ohada).

Selon le formateur, Yvon Zebo, les échanges contribueront à développer leurs compétences et à les rendre plus efficients sur le terrain.

Co-organisée par le gouvernement et la Banque mondiale, à travers le Projet des réformes intégrées du secteur public (Prisp), la formation s’articule autour de dix modules et trois objectifs sur les états financiers. Le premier porte sur la situation financière de l’entreprise, le deuxième concerne la performance de l’entreprise (les résultats) et le troisième est lié à la situation de trésorerie.  

« Nous allons parcourir les dix points qui nous permettront de répondre à ces trois objectifs fondamentaux des états financiers. Donc, nous allons leur proposer des outils efficaces pour leur permettre de mieux contrôler et dénicher les fraudes. Dans le cadre des contrôles, lorsqu’on déniche tout cela, on peut facturer, pénaliser, redresser la situation des revenus des états financiers », a confié l’expert-comptable, Yvon Zebo.  

Pour le responsable de la cellule suivi-évaluation du Prisp, André Kehoua, l’enjeu majeur de ce séminaire se situe dans la vision de l’exécutif de réformer l’ensemble du secteur public. Il espère que la formation va apporter des changements au niveau de l’organisation administrative de l’inspection générale des finances.

Rappelons que cette session intervient quelques jours après un autre atelier destiné aux cadres de la Cour des comptes, en lien avec les missions du Prisp consistant à améliorer la mobilisation des recettes domestiques (hors pétrole) et la gestion rationnelle des dépenses publiques, à moderniser la gestion de l’administration publique et accroître la transparence et la responsabilité.

Fiacre Kombo et Destin Kelly Bouka(Stagiaire)

Légendes et crédits photo : 

- Les participants - La photo de famille

Notification: 

Non