Italie : une fête nationale passée sous silence

Mardi 2 Juin 2020 - 17:58

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

En respect des victimes de la pandémie du Covid-19 en Italie et dans le monde, aucune cérémonie, ni réception n’a été organisée ce 2 juin à l’occasion de la fête nationale de la République italienne.

Cette année, la Fête de la République, qui représente traditionnellement un moment festif et de rassemblement autour du Drapeau national tricolore, ne sera pas célébrée avec l'habituelle cérémonie officielle en guise de respect et de deuil pour les victimes de la pandémie mais aussi à cause de la persistante difficulté épidémique qui conduit à éviter des rencontres conviviales rapprochées.

En cette occasion, le ministère italien des Affaires étrangères a offert symboliquement aux autorités locales, aux missions diplomatiques et consulaires, aux agences du système des Nations unies et aux personnalités locales un e-book intitulé « Piazze (In)visibili » téléchargeable, une traduction de courtoisie contenant les extraits des textes d'introduction et des auteurs de l’e-book, ainsi qu’une vidéo contenant l’exécution synchronisée par l’orchestre et la chorale de l’Académie Chigiana de l’Hymne national également téléchargeable.

« Il semblait juste de faire de cette œuvre un cadeau à tous ceux qui, à l'étranger, se joignent idéalement cette année pour célébrer la Fête de la République, en attendant de pouvoir à nouveau le faire physiquement. C'est une manière supplémentaire de souligner le rôle que le monde de la culture et de la créativité italiennes peut et doit jouer pour accompagner la réouverture et la relance de notre système national », a affirmé le ministre italien des Affaires étrangères, Luigi Di Maio.

L'Italie figure parmi les pays les plus touchés par la pandémie et les Italiens ont été parmi les premiers à affronter ce défi. « Cette année nous ne pourrons pas nous serrer la main et trinquer à l'amitié entre la République Italienne et la République du Congo, ainsi que célébrer ensemble les profonds liens historiques qui unissent nos deux pays. L'expérience vécue dans ces difficiles mois à cause du Covid-19 a contribué à renforcer encore plus les liens de solidarité et de collaboration internationale qui représentent les valeurs fondatrices de la politique étrangère de notre pays », a déclaré Jean Claude Gakosso, ministre des Affaires étrangères, de la coopération et des Congolais de l'étranger.

« Aller de l’avant »

La pandémie a non seulement fait un grand nombre de victimes humaines mais a également touché durement les économies nationales, mais aussi les équilibres économiques mondiaux. « Il est nécessaire d'aller de l'avant », a souligné Jean Claude Gakosso.

« L'enseignement qui nous est donné par cette crise est clair et catégorique : les défis transfrontaliers de toute nature, non seulement épidémiques, mais aussi ceux de la stabilité et de la paix, de la lutte contre le terrorisme, de l'environnement et du développement durable doivent être affrontés dans un contexte d'inclusion, de coopération et de solidarité au niveau régional, continental et mondial », a poursuivi le diplomate congolais.

Cette approche est fondamentale aussi pour affronter les problèmes économiques et au vu de ceux qui se sont posés durant ces mois. Aussi, a-t-il souhaité une alliance internationale pour relancer avec des opportunes mesures la croissance économique dans chaque pays, en concédant à ceux qui se trouvent en plus grandes difficultés des temps adéquats de récupération et de stabilisation.

« L'Afrique est davantage un acteur stratégique dans les secteurs de l'économie, de la paix et de la sécurité mondiale. Dans ce cadre, la République du Congo joue un rôle clé dans le contexte régional et international. La reprise des économies, particulièrement, représente un élément crucial pour assurer la stabilité sociale mais aussi pour une efficace et résolutive lutte contre le terrorisme », a conclu Jean Claude Gakosso.

Dans le cadre des initiatives de l'Union Européenne, l'Italie - ensemble avec les autres pays membres- donne sa pertinente contribution au projet Team Europe, qui est un ensemble de mesures d'une valeur de plus 20 milliards d'euros pour soutenir au niveau mondial, et donc aussi en Afrique et au Congo, la lutte contre le coronavirus et les conséquences de la pandémie, particulièrement pour répondre aux nécessités des interventions sanitaires d'urgence, pour renforcer les structures de santé publique et investir dans la recherche à travers le soutien aux laboratoires spécialisés dans les tests sur le coronavirus.

Josiane Mambou Loukoula

Notification: 

Non