Itie : le Congo peaufine son rapport d’évaluation

Lundi 25 Mai 2020 - 17:49

Abonnez-vous

  • Augmenter
  • Normal

Current Size: 100%

Version imprimableEnvoyer par courriel

Le comité national de l’Itie de la République du Congo a tenu, le 25 mai à Brazzaville, sa session inaugurale. Présidé par le ministre délégué au Budget, Ludovic Ngatsé, cette réunion avait pour but d’apporter les amendements nécessaires dans le rapport qui sera soumis dans deux mois au Conseil d’administration du secrétariat permanent de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (Itie).  

« Le document le plus important présentement c’est le rapport de validation. Le Congo doit le passer avec mention satisfaisante. Ce n’est pas encore le cas pour le moment. C’est pour cela que nous sommes en train de préparer les documents qui montreront que le Congo a fait un grand travail dans l’industrie pétrolière, avec la société civile ainsi que dans les dispositifs de dépenses de l’Etat », a indiqué le président du comité exécutif de l’Itie, Florent Michel Okoko.

Précisant : « Aujourd’hui, grâce aux efforts du gouvernement, nous pouvons montrer qu’il y a une bonne gouvernance. Ainsi, le Congo pourra continuer à mettre en œuvre l’Itie ».

Signalons que c’est depuis 2017 que le Congo est en situation de validation par le secrétariat permanent de cette institution. De cette première évaluation, il ressort que les efforts du Congo ont été notifiés comme pays ayant fait des progrès significatifs, a expliqué Florent Michel Okoko.

Le comité national de l’Itie est la nouvelle instance mise en place par le gouvernement avec pour mission de suivre la mise en œuvre de l’Itie au Congo. Compte tenu des dispositions en vigueur liées au Covid-19, une vingtaine de participants ont pris part aux travaux par visioconférence.

Concernant le rapport de l’Itie 2018, les données seront disponibles en fin décembre prochain. « Toutes les dispositions sont prises pour que les deux rapports soient présentés la fin de l’année », a conclu le président du comité exécutif de l’itie.

L’Initiative pour la transparence des industries extractives est une initiative volontaire qui vise à renforcer, dans les pays riches en ressources pétrolières, gazières et minières, la gouvernance des revenus publics issus de leur extraction. La République du Congo a adhéré à cette initiative en juin 2004. Elle a été déclarée pays candidat en février 2008 puis pays conforme en février 2013.

Lopelle Mboussa Gassia

Notification: 

Non